vendredi 27 mai 2011

cododo

Cododo, ou co-sleeping, qu'importe, il s'agit là d'un terme qui désigne une façon de dormir avec son enfant.
Alors je vais pas te la jouer petit Robert plus longtemps, je vais te raconter mon expérience de cododo. oui, parce que nous cododotons.
Tout de même un petit tour d'horizon rapide des façons de cododoter. (Tu vas t'y faire à ce mot bizarre t'inquiètes!)
Comme tu l'as très bien compris, (oui mon lecteur est hyper intelligent et comprend tout du premier coup, normal, c'est mon lecteur!), il existe plusieurs types de cododo, tant dans la façon de dormir que dans le materiel existant.

Je vais d'abord te parler des façons de cododoter, le matos viendra après..
Il y a d'abord le cododo que je nommerai le cododo collé (AOC Steff). Bébé dort tranquillement sur sa maman ou collé tout contre elle. Je l'ai fait à la maternité, c'est tellement bon de sentir son petit bébé collé contre soi, sa respiration, ses petits mouvements du sommeil c'est très apaisant. C'est aussi très pratique pour l'allaitement, que ce soit en terme de proximité ou en terme de montée de lait ou de stimulation du bébé. (Encore plus si le cododo se fait en peau à peau.)

Il y a ensuite le cododo que j'appellerai le cododo du milieu (rien avoir avec les hobbits..) Toujours AOC Steff. Bébé dort paisiblement entre son papa et sa maman, ou sa maman et sa maman ou son papa et son papa, et tu auras saisi au milieu du lit parental, qui devient par la même occasion le lit familial. Au top pour l'allaitement et pour survivre aux réveils nocturnes.
Nous avons fait cela le premier mois avec MiniMinounette. Et puis comme on a pas un lit king size, et que MiniMinounette prend très vite ses aises, on est passé à l'étape suivante.
Le cododo que j'appellerai le cododo d'à côté  (Rien à voir avec les filles, ok je sors.. ) ou en side. Il est d'à côté parce qu'il est collé sur le côté du lit, tout comme un side car. Il permet aux parents de récupérer de l'espace dans leurs lit, mais aussi que bébé puisse quand il le souhaite rouler dans le lit pour retrouver sa maman. Toujours au top pour l'allaitement, il suffit de se pencher pour attraper son bébé, une petite tétée et hop un léger glissement pour le déposer encore endormi dans son lit.
Chénou c'est le cododo que nous pratiquons toujours. Après 16 mois de réveils nocturnes, je peux dire qu'il me permet de survivre. Sans parler uniquement du côté pratique, nous vivons tous les trois grâce à ce fonctionnement de très jolis réveils le matin. Nous nous réveillons doucement, MiniMinounette joue avec mon réveil, lit un livre, puis la séance de chatouille arrive. Sans oublier le soir quand nous allons nous coucher et que nous retrouvons MiniMinounette profondément endormie dans son lit, nous avons chaque soir un petit moment d'émerveillement lorsque nous la regardons. Nous nous disons souvent que nous avons de la chance de pouvoir observer ce moment si précieux.

Je pense que MiniMinounette est très rassurée par notre façon de dormir. Ce n'est qu'une constatation personnelle. Il existe beaucoup de sites qui parlent du cododo, dont celui-ci qui offre de bonnes informations. Je ne vais pas te faire l'apologie du cododo . En tout cas, j'ai envie de te faire partager une petite info tout de même, c'est que le cododo protège de la mort subite du nourrisson. En Chine, où le cododo est la seule façon de faire, la mort subite du nourrisson n'a même pas de nom tellement elle est peu répandue...
Je te passe tous les détails sur la sécrétion du cortisol lorsque bébé est séparé de sa maman. Je t'invite à lire cet article du Times (en anglais, mais sur google, tu réussiras facilement à le traduire..) et à faire tes propres recherches. Je rajoute aussi cet article de La Leche League.

Maintenant, je vais te parler Matos.
Il existe plusieurs marques qui proposent à la vente des cododos.
Je ne les ai pas testés personnellement, chénou, c'est un cododo fait maison. Je t'expliquera ça un peu plus bas.
Voici les deux cododos qui ont retenu mon attention.
Le cododo de Baby Bay et Co-sleeper.

Le cododo de Baby Bay

Le co-sleeper

Ils sont tous les deux très adaptés au cododo, tu peux lire leurs caractéristiques en cliquant sur les légendes des photos.

Pour toi qui a la flemme de cliquer, voici une partie du descriptif : Le baby Bay est un berceau qui s'attache au lit parental pour que chacun soit à sa place tout en favorisant le rapprochement et la sérénité. Près de vous, dans son propre lit, bébé dort paisiblement en sécurité. Au cours de la nuit vous pouvez l'allaiter sans avoir à vous lever. 
De multiples études ont prouvé que les bébés, couchés proches de leurs parents connaissent un meilleur développement. Pour Beaucoup de bébés, la séparation spatiale avec les parents est la première cause de mauvais sommeil. Pour autant, aucun développement de mauvaises habitudes n'est a craindre avec cette proximité, tout au contraire. La proximité corporelle est quelque chose de très naturelle et la relation parents/bébé en est privilégiée. 
Avec son lit près de ses parents le nouveau-né va se sentir bien, comme dans un nid, dans un climat de sécurité affective.

Extrait du déscriptif du co-sleeper : Le plus naturellement du monde, de nombreuses mamans souhaitent partager leur lit avec bébé. Le  cododo rassure bébé et lui permet de dormir très apaisé. Le cododo rassure les parents et leur offre ainsi un sommeil plus reposant.  Et pour les mamans qui allaitent, le cododo permet de ne pas se lever la nuit. Il s’attache au lit des parents par des sangles réglables qui passent sous le matelas du grand lit et maintiennent bien en place le berceau. Il est facile à assembler, il se déplie et se replie comme un lit parapluie. Il peut également être un berceau indépendant, il suffit de remonter le côté pour en faire un berceau classique.


Pour ma part, j'ai une petite préférence pour le co-slepper qui s'adapte à tous les lits et peut se plier pour partir en voyage. Le baby bay est aussi démontable pour le transport, mais il prend tout de même plus de place. 


Le petit hic qui accompagne ces deux cododos, c'est le prix... et oui, tu l'auras constaté en allant voir que le prix est élevé.

Avec mon Poilu Chéri nous n'avions pas le budget pour en commander un. Nous l'avons donc fabriqué.

Nous avons pour ce faire utilisé le lit qu'une de mes amie m'a offert. Un lit à barreaux basique. Nous avons retiré une des barrière, puis nous l'avons sanglé à notre lit. Pas très compliqué et très adapté! Nous avons tout de même rajouté des pieds les premiers temps pour que le matelas soit vraiment à bonne hauteur. Depuis nous avons retiré les pieds pour que le matelas soit un peu plus bas, c'est plus pratique pour que MiniMinounette ne finisse pas sa nuit sur mon dos...
Le plus grand avantage, c'est que le cododo fait maison n'a pas la même limite en âge ou en poids. Les cododos du commerce vont souvent jusqu'à 12 mois, notre cododo à nous il dure déjà depuis plus longtemps! et MiniMinounette a très bien compris que c'est son espace, avec ses doudous, et son tour de lit...

mercredi 25 mai 2011

Des pieds et des mains...

Depuis que MiniMinounette est née, chaque jours, je prend des photos d'elle. C'est du taf, il ne faut pas croire!! Je pense qu'elle aura de jolis souvenirs grâce à ça. C'est aussi une façon de permettre à ma famille qui vit loin de la voir grandir! Le soucis, c'est que chaque jour, je tente de trouver l'inspiration, pas toujours simple de faire de jolies photos MiniMinounette n'est pas toujours enclin à prendre la pose. C'est souvent quand je cherche à prendre une photo bien précise que le cliché que je souhaite ne prend pas. Par contre, quand je suis sur l'instant, sur le moment, que j'attends que vienne à moi le fameux cliché, il vient et me laisse la joie de le prendre.

Voici deux photos que j'apprécie particulièrement. Des pieds et des mains en pleine action.




La première parle d'elle même et pour moi est un fort symbole inter-générationnel.

La seconde, c'est la première fois où MiniMinounette a marcher les pieds dans l'eau et le sable Breton, fort symbole aussi pour moi...

Qui aurait cru que des pieds pouvaient être mignons?? 

Et toi as-tu des photos de pieds et de mains qui traînent dans tes albums??

mardi 24 mai 2011

Re-Moi

Me revoilà après quelques jours d'absence involontaire. Et oui Vendredi un méga orage de dingue de la mort qui tue est passé dans notre trou perdu . Comme tu connais ma chance il est tombé sur notre maison et à fait griller la livebox (et un peu de l'ordi de mon poilu chéri).

Je ne m'en suis pas aperçu de suite. J'étais en pleine préparation de sacs pour le week-end qui s'annonçait familial. Et puis quand l'orage a fait trembler les murs, (oui, oui trembler les murs!), MiniMinounette s'est réveillée en sursaut pendant sa sieste. Je suis donc rapidement montée à ses côtés pour la rassurer. Par la même occasion, je l'ai serrée très fort contre moi. Non, je n'ai pas peur de l'orage, ne t'imagines pas que le tonnerre me fait trembler, mais je t'assure que cet orage était flippant. J'ai senti mes instincts de maman louve remonter à la surface. J'avais comme le besoin de protéger mon bébé au cas où le ciel nous tombe sur la tête.

Alors, ne t'en fais pas il est resté accroché tout là haut, et MiniMinounette s'est rendormie! Par contre la grêle est venue conclure cet épisode bruyant et vibrant.

Voici le sol du balcon...

Lorsque je me suis aperçue que le net ne fonctionnait plus il était déjà trop tard pour y faire quelque chose, et le départ était lancé!
Nous avons passé un week-end familial ensoleillé. MiniMinounette a participé activement au souhaitage d'anniversaire de sa "Mémi" comme elle l'appelle. C'était trop chou de la voir essayer de porter le gâteau, de l'écouter tenter de chanter joyeux anniversaire. Ma fille grandit si vite que je n'ai pas le temps de la regarder évoluer. Chaque jour, elle me surprend par ses nouveaux apprentissages, ses nouvelles découvertes. Je suis tellement en amour devant elle...

C'est Super Tata qui aide MiniMinounette à porter le gâteau!

Bon j'arrête les niaiseries! Ce week-end, avec mon PoiluChéri, nous sommes allés dans une grande surface près de chez ses parents. La grande surface dans laquelle nous allions plus jeunes, celle où beaucoup de nos amis d'enfance vont aussi. Rien de très exaltant, tu vas me dire. C'est vrai. Juste, nous y sommes arrivés vers 10h pour finalement en ressortir à 11h30 avec un paquet de galette de riz, 6 bouteilles d'eau, une tortue pour MiniMinounette et une bouteille de crémant. Non, nous ne sommes, pas les lambins que tu imagines. Nous avons seulement croisé moult personnes que nous n'avions vues depuis longtemps. J'avoue que ces retrouvailles ont été un peu courtes à mon goût, je serais bien allée boire un verre avec chacun d'entre eux (Je serais aussi bien allée voir Marinou..). Heureusement, entre deux rayons, la prof d'allemand du collège ne m'a pas reconnue, parce que par contre, elle, je ne l'aurais pas inviter à boire un coup, ou alors juste pour lui jeter mon diabolo fraise qui tache dans la tronche! Elle n'a pas changé, toujours aussi antipathique rien que de visu.

Revenir dans son chez soi d'enfance, c'est toujours particulier. Pour nous, c'est plutôt rare. Parfois c'est agréable, et comme ce week-end, ce fut trop court!

Et toi tu vis toujours dans ton chez toi d'enfance? tu vis loin? tu y retournes souvent? C'est comment??

mardi 17 mai 2011

Besoin d'espace

Ça va te paraître bizarre, mais j'ai envie et besoin d'espace... Je sais, je vis au fond du fond du trou du cul du monde et l'espace ce n'est pas ce qui manque. Mais j'ai besoin d'un autre type d'espace. Un espace plein d'eau, d'eau salée, de vent, de vagues. J'ai besoin d'iode, d'odeurs océanique, de paysages bretoniques.

Les grandes vacances arrivent bientôt. Bien sur elles ne sont plus aussi longues qu'à l'époque où toi et moi allions à l'école. Mais je les attends tout de même avec impatience. Ce qui est stupide puisque je suis, en quelque sorte, tout le temps en vacances (rapport à mon chomduarrêtmaladie).

Je ne sais pas pour toi, mais pour moi les vacances d'été ça rime avec océan et plage. J'ai eu la chance d'y aller chaque été de mon enfance, et maintenant c'est devenu comme un rituel obligé de l'été. Alors le "obligé", il est surtout dans ma tête, parce qu'avec mon PoiluChéri on a pas les moyens de partir tous les étés. C'est surtout lui qui freine des deux pieds parce que moi je nous endetterais sur 10 générations pour quelques jours à l'océan.

Pour moi, cette petite semaine à vivre à un autre rythme, à aller chaque jour regarder les vagues, chaque soir regarder le soleil s'enfoncer dans l'eau et le matin sentir les embruns qui me chatouillent le nez, ça me permet de me sentir ressourcer pour quelques mois.

Alors à défaut d'y aller, je te vais te faire partager mes souvenirs photographiques de l'été dernier : (pour voir les photos en meilleure qualité cliques dessus..)



Souvenir d'un rocher rencontré au large

Pêche à la crevette... Booba gump??

Le Marie Morganne

Et toi, où as tu prévu de passer tes vacances? As-tu un endroit qui te permet de reprendre forces et énergies?

lundi 16 mai 2011

Aurais-je un peu de chance?

Un petit coucou du soir pour te dire qu'il m'arrive un truc de ouf! Je viens de gagner un concours!!! Ouiiiiii tu lis bien un concours! Moi  qui joue au moins à un concours par jour mais qui perd tout le temps, j'ai enfin gagné quelque chose!!!! Il fallait que je te le raconte tu comprends bien!

Le fameux concours avait lieu sur le blog de MissBrownie. En jeu plusieurs lot de produits pour bébé, plus précisément des produit bio de la marque Topicrem.
Pour gagner il fallait répondre à une question au sujet du produit et laisser un commentaire, mais surtout il fallait être tiré au sort! Jamais je n'aurais cru gagner un des lots. Mais si, je suis arrivée cinquième. J'ai donc reçu un lot avec 4 produits topicrem. Un gel douche, un lait de toilette, une eau nettoyante et une huile de massage tout ça Bio!



Je t'avoue que j'ai tellement l'habitude de perdre que je n'avais même pas vu que j'avais gagné. et que ce matin en recevant le colis à mon nom, je me suis demandé ce que ça pouvait bien être. Mon PoiluChéri a d'ailleurs cru que j'avais encore acheter un truc sur le net et me faisait déjà les gros yeux. J'ai mis quelque temps, à comprendre que j'avais gagné le concours de chez MissBrownie..

Mais une fois ma stupeur effacée, j'ai testé les petits flacons tout mignons, (qui sont déjà designés d'office "flacons  de voyage") et ça tombait bien puisque MiniMinounette méritait un bon lavage de bouche et de mains. J'ai donc testé le lait et l'eau. Résultat probant, odeur douce, et nettoyage parfait! Je testerais le gel douche et l'huile un autre jour.

En tout cas un grand merci à MissBrownie pour ce super cadeau!!!!!

Je te sens un peu déçu de ne pas avoir tenté ta chance pour ce concours. Mais ne sois pas tristoune, je vais bientôt te faire vivre un concours, ici, chez moi!
Oui, je te prépare un super concours en collaboration avec une amie. Je te donne un petit extrait de l'article du concours pour te donner un peu envie...

.........Tu vas pouvoir jouer pour toi, pour ton n'enfant, pour l'enfant de ta soeur, de ton frère, de ta meilleure amie qui a pondu un mignon ti bébé il y a peu de temps ou qui va pondre bientôt!......

Ah ça te fait envie hein??! Je t'avais promis que ça arriverait lorsque nous aurions passé les 6000 visites. Mais je ne peux pas tenir ma promesse, je sais je crains du boudin, mais ne t'en fais pas, le concours et pour bientôt!!

Rien ne t'empêche d'inviter tes amis à venir me lire pour atteindre les 7000 visites, je serais encore plus motivée!!






dimanche 15 mai 2011

Ma vie de FAF

En ce dimanche pourri, (en tout cas chez moi, on se croirait de retour en décembre puisqu'il neige et fait presque nuit, vive le haut-doubs!) je vais te parler de ma vie de FAF. La FAF c'est l'abréviation de Femme Au Foyer.  Et comme tu le sais depuis le mois de janvier je suis au chomage et depuis février je suis en arrêt maladie. Ce qui donne un super taf qui rapporte pas une tune : le chomduarrêtmaladie et fait de moi une FAF.


Pour preuve du dimanche de décembre en mai, voici la vue depuis la porte fenêtre du salon...
 Revenons à nos flocons moutons, je disais je suis actuellement une FAF. C'est un boulot à plein temps et pas souvent bien vu. J'avoue depuis que je suis à la maison je n'arrête pas souvent entre rangement, ménage, lessive, courses, cuisine et MiniMinounette. Et encore je suis sure que j'en oublie.
Allez je vais t'offrir une petite journée type pour que tu te rendes mieux compte.
Mes journées ne commencent et ne s'arrêtent jamais vraiment puisque MiniMinounette ne fait pas encore ses nuits et me réveille quasiment toutes les deux heures. Mais pour faciliter l'écriture de cette fameuse journée type, je vais commencer au lever de MiniMinounette.

8h30 MiniMinounette se réveille et apelle son Papaaaaa. Bah oui c'est vrai qu'après une nuit à ne voir que sa maman, MiniMinounette elle a sa dose et préfererait voir son ti Papa adoré. Mais manque de bol, papa il travaille. Petit moment de tristesse lorsque MiniMinounette comprend que son Papa n'est pas là. Quelques chouinements plus tard, j'ai enfin le droit à mon Mamaaaan. Puis à maman léve, cot', plait (maman on se léve, j'ai faim je voudrais une cracotte s'il te plait, tu remarqueras mes dons en traduction de langage bébé). C'est parti pour la journée. Après avoir étiré comme je peux les muscles de mon corps tout endolori par une nuit pas du tout reposante (rapport au ti bébé qui appelle sa maman toutes les deux heures... ) j'attrape MiniMinounette qui s'amuse à se sauver, (c'est son nouveau jeu) pas facile quand t'as les bras en chewing-gum.

8h40 Oui j'ai réussi à faire trainer 10 minutes, c'est toujours ça de pris dans mon lit. Direction la salle de bain pour le changement de couche du lever. C'est plutôt un bon moment MiniMinounette a la pêche. On rit, je la chatouille, je croque ses ti pieds de bébé, on se fait des ti bisous. Bon j'avoue, je suis beaucoup moins bien réveillée qu'elle, je baille beaucoup et j'ai encore les yeux tout collés. Je te parle pas de l'haleine de chacal du matin que toi aussi tu te payes au reveil. Mais MiniMinounette elle s'en tape, elle m'aime!! Et puis de toute façon, elle a pas vraiment le choix, et moi non plus d'ailleurs puisque je ne peux rien faire avant que MiniMinounette n'aie les fesses au sec, et sa cracotte dans les mains.
Tu auras donc compris qu'une fois la couche de MiniMinounette changée, nous prenons la direction de la cuisine où je lui donnes LA cracotte tant attendue depuis son réveil.

9h Je peux enfin aller faire mon ti pipi du matin, et me laver la tronche histoire de me réveiler un peu. Pour les dents, on verra plus tard, après le café qui crie mon nom! J'ai peu de temps pour boire mon café, en fait le temps que la cracotte de MiniMinounette soit dévorée par ses soins. Je fais d'une pierre deux coups, je vais m'installer devant l'ordi pour sirotter mon jus. Facebook, mail et bloggage en vitesse sont au programme. Parfois ça peut durer une bonne demi heure. C'est rare mais ça arrive que j'ai même le temps de commencer un article. MiniMinounette y participe joyeusement en tapant sur les touches de l'ordi.

9H30 Un peu de rangement pour commencer la journée, genre débarrasser la table où traine le paquet de chocolat entamé devant la télé la veille (je sais pas qui mange du chocolat comme ça mais si je le tenais!), ou le verre à moitié plein de coca laissé par mon PoiluChéri. Un petit coup de balai autour de la cage du lapin qui s'est battu avec son foin pendant la nuit et en a envoyé à plus d'un mètre de sa cage. Et 10h est déjà là.

10h C'est l'heure de vider le lave vaisselle de la veille (oui depuis peu nous avons récupéré un lave vaisselle qui change notre vie!), toujours avec MiniMinounette dans les pattes, ou si elle ne participe pas à vider le lave vaisselle sur le carrelage de la cuisine, vide le placard de conserves sur mes pieds. Arf la douleur on s'y fait t'inquiètes! C'est toujours moins pire que quand elle a décidé que le paquet de farine rend mieux étalé sur le tapis. Un peu d'entretien dans un cuisine, un ti coup de balai. Une petite tétée pour le goût et le calin.

10h30 MiniMinounette m'offre un mega bousin qui sent bon les prés fleuris! Il me faudra un bon quart d'heure pour nettoyer tout ça car MiniMinounette est dans une phase de découverte de son corps et de son caca. Il faut donc esquiver les doigts dans la couches qui filent ensuite vers l'oreille, les étalages de crotte sur le body et le retirage surprise de la couche qui fini étalée sur le tapis de la salle de bain.

10h45 MiniMinounette et moi allons nous promener. C'est tout un cérémonial pour se préparer, ce qui fait que généralement nous partons vers 11h. MiniMinounette va d'abord chercher ses chaussures, elle s'installe ensuite sur la première marche de l'escalier et me tend ses pieds l'un après l'autre. Ensuite elle va chercher son manteau, puis son chapeau. Elle se colle à la porte et hurle 'oné (Maman, je t'attend, allons nous promener s'il te plait. Encore une fois tu auras remarqué mon talent de traductrice bébé). Je m'habille rapidement et c'est parti mon kiki! Comme j'ai beaucoup de chance, MiniMinounette ne veut plus aller dans sa poussette, la promenade se fait donc à pied puis à bras. Nous filons voir les vaches qui ne sont généralement pas très loin. Un florilège de meuh, meuh, coucou meuh, meuh. Et puis très vite arrive le porte maman. Nous reprenons le chemin de la maison.


11h20 MiniMinounette commence à avoir faim. une petite tétée au passage pour patienter. C'est donc l'heure de préparer à manger. Epluchage de légumes en tout genre, cuisson de la viande, mettage de table, nettoyage des ustensiles dont je me suis servi et c'est l'heure de manger.

12h MiniMinounette mange avec bonheur et le carrelage qui est juste en dessous de sa chaise haute profite aussi. Je mange avec elle. J'esquive les jets de carotte et d'eau.

12h30 Fin du repas. Nettoyage de mains et de visage pour MiniMinounette, souvent nettoyage de cheveux et d'oreilles aussi, les légumes ont tendance à finir écrasés un peu partout.
Remplissage de lave vaisselle, nettoyage de la table, de la chaise haute de MiniMinounette, nettoyage de la gazinière, balayage, parfois lavage du sol de la cuisine si le repas a fini son voyage par terre. (Il me faut un chien, vraiment!). La fin du repas se distingue  souvent par une partie ménage très compléte.

13h Je me pose un moment sur le canapé pour regarder midi les zouzous avec MiniMinounette. Oui je sais la télé c'est pas bon pour les enfants, je m'étais d'ailleurs promis qu'elle ne la regarderais jamais. Wéé, belle résolution, mais finalement ce petit interlude télévisuel me permet de faire ma pause de la journée. MiniMinounette regarde deux ou trois dessins animés quand elle est motivée et viens se coller à moi et mon ordinateur. Tu remarqueras que MiniMinounette ne joue pas seule. Je vais souvent m'installer avec elle sur le tapis du salon et nous jouons ensemble jusqu'à l'arrivée de son papa qui sonne un moment d'exitation totale chez MiniMinounette.

14h MiniMinounette va faire sa sièste. Changement réglementaire de couche et enfilage de turbulette et c'est parti pour 10 minutes à chercher le doudou et la tétine, tous deux cachés dans un coin plus que farfelu de l'appartement. Tous les accessoires en mains, voilà MiniMinounette parée pour sa sièste. Il me faudra entre 10 minutes et une demi heure pour endormir MiniMinounette après une tétée, au sons de chansons diverses et variées et de bercements plein d'amour. Je la dépose ensuite délicatement dans son lit en espérant que le contact du matelas ne la réveillera pas.

14h30 MiniMinounette dort. Wouhouuuu!! Vite à la douche sans oublier le baby phone. Je lance une machine au passage, détache le teeshirt de ce midi qui est plein de kiwi, nettoie le lavabo plein de poils que mon PoiluChéri n'a pas nettoyé à fond ce matin en se rasant, allez je suis une dingue, j'applique un masque à l'argile pour avoir la peau douce. Direction la douche, aïe je m'éclate le pied sur le bateau de MiniMinounette, en essayant de ne pas tomber je fais tomber le shampoing qui tombe bien evidemment sur mon autre pied. Sans oublier le canard en plastique jaune qui me regarde me savonner. Au moindre petit son provenant du baby phone, je m'imagine déjà avec les cheveux encore plein de shampoing grimpant les escaliers pour consoler MiniMinounette qui a fait un cauchemar.

15h15 Je sors de la salle de bain.  (Quoi j'ai mis du temps? Je te rappelle que j'ai fait plein de trucs en plus de me laver!) Un ti tour sur internet, mail, bloggage, un ti tour sur mes activités en cours, genre couture Bai Jia Bei (je t'en parle ). Vidage de la machine, séche linge, rangement des jouets qui trainent, rangement tout court. Les autres mamans se tapent aussi du repassage, mais pas moi, sortie du séche linge, je plie les fringues et je les range. Je trouve que j'en fait déjà assez. Après si MiniMinounette doit mettre une belle robe qui mérite d'être repassée, je la repasse avant de la lui mettre. Si elle ne s'est pas réveillée, avec mon PoiluChéri nous profitons un peu de notre petit temps rien qu'à nous. Parfois on s'endort...(Wéé c'est crevant d'être parents!)
16h MiniMinounette se réveille. Mamaaaan !!!!! C'est l'heure du goûter. Après avoir mangé son goûter, MiniMinounette joue un peu seule pour la première fois de la journée. Elle s'occupe du lapin, lui fait des calins, lui donne tout ce qui traine pour qu'il mange. Elle ouvre sa cage et la ferme aussitôt sur les pattes du pauvre lapin qui tentait une évasion. MiniMinounete file ensuite dans la cuisine vider son placard favori. Après une petite crise je ne suis pas d'accord, VS je fais ce que je veux, les yeux plein de larmes, une tétée pour se consoler, j'ai le droit à un gros calin. Nous chantons quelques chansons, regardons un épisode de barbapapa que MiniMinounette réclame régulièrement. Je me tape Renée la taupe, je maudis le jour où je lui ai fait écouter, encore un jour où je devais être démunie face à une crise.


18h arrive très vite. Une petite douche ou un bain pour MiniMinounette et c'est l'heure de préparer le repas. Epluchage de légumes, cuisson de la viande, mettage de table et hop l'heure de manger est là.

19h Oui on mange tôt chez nous. Comme on veut manger tous les trois ensemble, et que MiniMinounette se couche entre 19h30 et 20h le repas doit avoir lieu tôt. On s'y fait très vite t'inquiètes! Lorsque nous avons tous trois fini de manger, nous débarrassons ce qui doit l'être, lave vaisselle, nettoyage, blablabla.
Et c'est parti pour la préparation de MiniMinounette pour le coucher. Lavage de mains, de visage, enfilage de pyjama, et de la turbulette. Nous voilà ensuite repartis à la recherche du doudou perdu. (J'vais lui coller une puce GPS dans l'oreille un jour!)

20h30 MiniMinounette dort enfin. Après un dernier rangement et nettoyage, genre toilette, cage du lapin, poussières, nous pouvons enfin nous poser.

21h Là commence ma soirée télé, bloggage, et bidouillage de mes activités diverses. Ah bah oui, tu n'imaginais pas un truc hypra exaltant tout de même!!
MiniMinounette se réveillera une ou deux fois dans la soirée. C'est entre 23h et minuit que ma journée se terminera. Enfin comme je te le disais pour le début de ma journée elle ne se termine jamais vraiment puisque MiniMinounette me reveillera peu de temps après que j'ai rejoint mon lit...

Tu pourras constater qu'une journée de FAF c'est pas forcément très exaltant. Cependant, j'ai la chance de voir grandir MiniMinounette, j'ai la chance de pouvoir la voir rire, de lui apprendre quasiment tout ce qu'elle sait, de la voir évoluer au quotidien. J'avoue que la responsabilité entre autre du ménage ça me plait moins. Mais bon je suis consciente que de nombreuse femmes qui travaillent doivent aussi se taper toutes ces corvées. Malgré tout mon PoiluChéri m'aide beaucoup, et lorsqu'il est là, je peux prendre un peu plus de temps pour moi. La question qui revient tout de même souvent c'est tu vas retravailler quand? Ou tu ne trouves pas de travail? Et bien c'est vrai que pour l'instant je suis FAF par obligation, mais finalement, j'y trouve la joie d'être avec MiniMinounette et la perspective de ne la voir que quelques heures par jours comme avant ne me fait pas envie. Et si le budget nous le permet, je pense que je resterai encore quelque temps avec elle.

En tout cas, tout mon respect va vers ces FAF qui ont plusieurs enfants et un conjoint qui n'en fout pas une à la maison. C'est parfois lourd pour moi d'être seule avec MiniMinounette, et ça fait peu de temps que je le vis au quotidien, alors lorsque ça dure depuis des années, je pense qu'il faut avoir les nerfs solides pour ne pas balancer son n'enfant par la fenêtre et se mettre à utilser assiettes et gobelets en plastique à chaque repas!

Je rassure toute les personnes qui s'inquiètent au sujet de ma carrière, j'en ai rien à foutre faire de devenir Madame machin responsable de truc bidule dont on se souviendra pas dans dix ans. Pour moi l'important c'est finalement de vivre notre vie de famille, c'est elle qui me construit. Ma vie est trop courte pour perdre du temps. Et puis si on doit tous claquer le 21 décembre 2012 comme c'est prévu, je préfère passer le temps qui me reste à regarder grandir MiniMinounette!

Et toi tu es une FAF? Tu le vis comment? Et toi qui n'en est pas une tu aurais envie de le devenir??

samedi 14 mai 2011

Blythe

Bonjour mon petit lecteur adoré!!

Comme le titre te l'aura suggéré, je vais te parler de Blythe! Je vois que tu ne vois pas du tout de quoi je parle. T'inquiètes, je suis là pour t'éclairer!!
Une Blythe, c'est une poupée. Mouais, pas très précis, je sais! Mais ne t'inquiètes pas, je ne vais ni te parler de barbie, ou de poupée de porcelaine! Et ce ne sera pas non plus un article qui te vantera les mérites d'une poupée pour MiniMinounette. Je vais te parler d'une poupée pour grand! Arf pas celle que tu imagines et qui se gonfle voyons!! (coquin de lecteur!)
Mais après tout il n'y a pas que les enfants qui ont le droit d'avoir leurs jouets!! Alors je vais te parler de la Blythe, la poupée que je voudrais m'offrir ou qu'on m'offre ou que tu m'offres toi qui est si généreux...

Mais non c'est pas ça une blythe!!

La Blythe (prononcé blaïsse) est une poupée créée en 1972. Elle se distingue des autres poupées par sa tête surdimensionnée et ses yeux qui changent de couleur et de position grâce à une ficelle à tirer à l’arrière de sa tête.
Allez une tite photo ça te parlera plus :



Grâce à une ficelle munie d’un anneau (aussi appelé pullring), la Blythe peut changer de couleur d’yeux. Chaque fois que l’on tire la ficelle, les yeux se ferment et se rouvrent d’une autre couleur et dans une autre position ; quatre variations par poupée sont ainsi possibles.




J'ai découvert ces poupées avec un air si particulier sur facebook. En retrouvant Fanny. Fanny tient un blog sur les Blythes, va voir c'est ici. Et elle les collectionne. Attention c'est une pro de la Blythe. Ses poupées sont superbes ainsi que les clichés qu'elle en fait.
En farfouillant sur son blog, et sur celui d'autres fan de Blythes, j'ai découvert tout un univers très particulier et qui m'attire beaucoup! J'avoue que j'adopterais bien une de ces petites poupées.
Oui, tu me diras que j'ai certainement mieux à faire que de jouer à la poupée, que je devrais laisser ça à MiniMinounette. Mais ça va pas, quelle idée!! MiniMinounette, la Blythe elle va en faire son quatre heures! En plus les yeux de Blythe ça se digère mal!!

Voici quelques photos de Blythes trouvées sur le net, il y en a beaucoup, va vite voir! (enfin finis de lire mon article tout de même!):



J'aime la mise en scène autour de ces poupée, j'aime les clichés que l'on peut en faire. J'aime l'idée de pourvoir les customiser à souhait. D'en faire un personnage unique, à part entière, de lui imaginer tout un univers. Je leur trouve un regard très expressif et je me vois tout à fait travailler à créer ma Blythe!

J'ai déjà fait un petit tour sur E-bay pour voir à quoi s'attendre. Et bien c'est un budget, vraiment! Entre la poupée, et les accessoires, ouille ça pique! Mais malgré tout j'ai très envie d'en trouver une qui me plaira et que je pourrais personnaliser. Et comme tu le sais en ce moment j'ai des envies de couture, (je t'en parle ici si tu as manqué un passage) et créer de petits vêtements pour ma future Blythe pourrait satisfaire ma nouvelle envie!

Que penses tu de ces jolies poupées? Ca te dit??

mardi 10 mai 2011

Rires...

Les plus beaux éclats de rire sont ceux de MiniMinounette. Parfois j'arrive à les photographier et je trouve que ça donne de magnifiques clichés... Et surtout de magnifiques souvenirs...

Ris mon cœur, ta gaieté fait fleurir les fleurs!
Ris mon coeur, ta joie fait mon bonheur!
Ris mon amour, que ces sons restent pour toujours.
Ancrés en moi, ils résonneront un jour, pour me rappeler à toi...





Petite perle d'amour,
Comme tu es belle...
Comme je t'aime...

Mardi tout doux

On peux dire que mon Mardi a démarré tout doux. Rien de très exceptionnel, juste un bonheur simple.

Comme chaque matin, MiniMinounette dort paisiblement à mes côtés dans son lit en side. Très pratique lorsque tu allaites encore ton bébé de 15 mois, qui ne fait pas ses nuits, mais aussi permettant de superbes moments d'amour. Par exemple, chaque soir lorsque je vais la rejoindre pour dormir, je la regarde endormie si profondément et paisiblement, j'ai alors en moi un émerveillement quotidien sur son petit visage si joliment détendu.  Tout les soirs c'est un peu le mardi tout doux chez moi. De manière plus pratique, le lit en side, c'est aussi au top pour dormir un peu plus longtemps le dimanche matin, un livre et hop un petit quart d'heure de plus pour se reveiller doucement. (Sauf quand tu te prends un coup de livre dans la tête..)
Mais revenons à ce matin. Alors qu'à son habitude MiniMinounette me réveille de manière assez brutale, du genre un doigt dans l'œil ou un cri strident du style Papaaaaaaaaaaaaa! Vers 7h30, j'ai senti un petit bisou se poser sur ma joue, et un  maman, chuchoté.  Quelle merveille ce réveil!
Elle est ensuite venue se glisser tout contre moi pour prendre sa tétée du matin. Nous nous sommes finalement rendormies serrées l'une contre l'autre pour une bonne heure de sommeil calin.

Ce genre de moments sont les plus merveilleux à vivre, ceux dont je souhaite garder une empreinte pour toujours, ceux qui me permettent de me ressourcer lorsque j'y repense, ceux que m'offre MiniMinounette et me rappelle encore plus combien je l'aime plus que ma vie.

C'était ma modeste contribution aux Mardis tout doux de Maman@home

Et toi ton mardi tout doux ressemble à quoi??

samedi 7 mai 2011

Envie...

Comme tu le sais, je me suis lancée dans un super projet, un Bai Jia Bei, tu pourras lire ici de quoi il s'agit si tu as manqué un épisode...
Tu connais mon habitude et le bonheur que j'ai à me balader de blog en blog. Généralement, c'est de blog en blog de mamans, ou de blog en blog écolo, pour enfants, marrants. J'avais déjà dans ma liste de blogs, deux de mes amies très douées pour la couture  qui tiennent leurs blogs Nini Gambette et Terre de rêves. Je suis très admirative de leurs travail, de leur créativité. Je me suis toujours dit que j'aimerais savoir coudre et imaginer comme elles. Et puis depuis que j'ai démarré mon projet Bai jia Bei, je me balade toujours de blog en blog mais ils sont maintenant différents. Je découvre des personnes très douées en couture, qui fabriquent des vêtements, objets, accessoires, qui sont superbes, vraiment. Et bien, elles me donnent envie de ressortir mes aiguilles à tricoter, mon crochet, de filer tout droit au magasin de tissus acheter patrons, tissus, laines, fils en tout genre.

J'ai toujours été attirée par la couture, ma Mémé Adorée était une grande couturière. Elle maniait l'aiguille, et sa machine à coudre comme une pro. J'ai de merveilleux souvenirs d'après midi assise à ses côtés, elle qui me guidait et moi qui, pas assez grande, avait du mal à faire le bon mouvement de pied pour que cette machine qui n'était pas électrique veuille bien avancer. J'ai des souvenirs d'odeur de graisse je suppose, du bois de la machine qu'elle devait cirer je suppose aussi.


Ah ça y est on a retrouvé ma Mémé!! Voici ce que je viens de recevoir :
Bonsoir Steff,
je n’ai pas trouvé de photo où Maman faisait de la couture mais
voici celle où elle filait de la laine qui venait d’une toison d’un mouton
de ton grand-père. Ils l’avaient lavée  dans la baignoire...
Papa avait fabriqué un outil pour pouvoir  la carder ensuite
Maman avait tricoté cette laine pour faire un pull à Claudine.
Pull plus naturel que ça !!!!
Elle savait coudre ma Mémé, et de sacrées belles choses. Des robes, de jolis hauts, des pyjamas tous doux, mes chemises de nuit d'enfants et les robes de chambres assorties. Elle faisait aussi de magnifiques napperons, de très élaborées dentelles, ainsi que des coussins plutôt kitchs typiquement polonais (oui elle était polonaise) avec de grosses fleurs faits à la mains. Lorsqu'elle m'a proposé d'en choisir un, elle m'a d'ailleurs dit que j'avais choisi le coussin qui faisait le plus "Français". Arf, c'est vrai que le rose, bleu, jaune me tirait trop sur les yeux... Au final, quand elle est partie, j'ai récupéré les coussins kitchounets à souhait!

voici un aperçu des coussins de ma Mémé

Enfin, tout ça pour dire que j'ai décidé de me faire plaisir et de ressortir mes aiguilles et de m'organiser un petit coin couture dans la maison. Parce ce que forcément quand il faut sortir la machine, débarrasser un coin de la maison, pour coudre 10 minutes quand MiniMinounette veut bien me laisser un peu de temps, je ne me casse pas la tête à tout déballer pour tout ranger. Mais finalement c'est bien dommage, parce que j'ai plein d'envies! Alors, c'est vrai que pour l'instant je n'ai pas de grandes compétences, mais si je ne m'exerce pas je ne developperai pas mon savoir faire.
Le Bai Jia Bei devrait m'aider pour exercer mes doigts et cet après midi je vais aller m'équiper pour commencer un tricot. J'ai bien deux aiguilles qui trainent quelques part, mais où???

Me voilà de retour du magasin, finalement pas d'aiguilles, mais du mattos pour faire un zoli truc pour MiniMinounette!! Je vous en dirai plus bientôt ;)

Je vais me faire plaisir, on verra ce que ça donne!!

Et toi quels sont tes plaisirs, tes occupations?? Tes fabrications??

jeudi 5 mai 2011

Joyeux anniversaire Nini!!

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire du blog de Nini! Alors je vais lui faire un ti coucou ici pour fêter ça!

Si tu vas faire un tour de temps en temps sur les blogs que je te recommande, tu auras découvert Nini Gambette et ses créations. Nini a beaucoup de goût, le vintage n'a aucun secret pour elle, et j'aimerais avoir un tout petit morceau de son talent en création et en couture.

Sur son blog, tu découvriras, entre autres des vêtements que tu rêverais d'avoir dans ta garde robe, mais aussi que tu rêverais de mettre à ta fille! Tu trouveras aussi des créations du genre la cuisine que tu aurais voulu avoir quand tu étais petite et que si tu te l'offrais maintenant pour ta fille, tu la paierais 300 euros. Et tout ça c'est du Made in Nini Gambette!

Enfin voilà, je te recommande vivement d'aller visiter son blog! Pour fêter son anniversaire, Nini Gambette a envie de créer une jolie galerie des univers de ses visiteurs, des choses qui les inspirent! Elle propose donc, pour fêter dignement ce premier anniversaire, que tu lui envoies une image représentant ton univers. Elle la publiera avec un lien ramenant à ton chez toi ( si tu en as un, rien d'obligatoire) et bien sur un tirage au sort pour un gagner un beau cadeau Made in Nini Gambette aura lieu parmi les commentaires qui auront été laissés.

Voici la photo que Nini a choisi et qui caractérise son univers..
Et à Toi Nini, je te souhaite un joyeux anniversaire bloggial!! Que l'année à venir t'apporte réussite, bonheur, et de belles découvertes vintagiques!!! Milles baisers!!!

mercredi 4 mai 2011

Mon Bai Jia Bei

C'est en allant sur le blog de lakasanou  que j'ai découvert le Bai Jia Bei. Elle est actuellement en train de préparer le sien pour la petite Manon.

Le Bai Jia Bei, c'est une couverture, composée de 100 coupons de tissus. C'est du nord de la Chine que vient la tradition de créer cette couverture à l'occasion d'une naissance. La coutume est d'inviter 100 personnes à offrir chacune un morceau de tissus. Les 100 morceaux sont cousus ensembles pour former
un patchwork qui contient la chance, l'énergie et les vœux de toutes les personnes qui y ont contribuées. La personne qui participe au Baï Jia Bei remet également une carte sur laquelle auront été écrits les messages de bienvenue et de bonheur pour l’enfant.

Voici la légende du Bai Jia Bei:

La dernière impératrice de la dynastie de Qing n'était qu'une concubine parmi les autres jusqu'à ce qu'elle ait eu la chance de mettre au monde le seul fils de l'empereur.
Un jour, forcée de laisser son bébé seul, elle dût élaborer un plan pour le protéger des épouses ''aînées'' et pour que les autres familles Manchu puissantes soutiennent sa réclamation au trône.
De chacune des cents plus hautes familles de l'empire, elle demanda un morceau de la soie la plus fine. De ces soies, elle ordonna aux tailleurs du palais de les couper en 100 petits morceaux et de ces morceaux de confectionner une robe longue pour son enfant. Ainsi il appartenu, par symbole, à 100 familles fortes et nobles, et, sous cette protection, les dieux craindraient de lui nuire.

Cette légende a été transformée en tradition chinoise. A l'arrivée d'un nouvel enfant on réalise un Bai Jia Bei ou ''100 bons souhaits piquent'' invitant 100 amis et membres de famille à contribuer avec une pièce rapportée carrée simple de tissu avec un souhait. Les 100 pièces rapportées sont cousues ensemble dans un édredon qui contient la chance, l'énergie, et les bons souhaits de toute la famille et amis qui ont contribué avec un morceau de tissu.

Cette découverte m'a tout de suite donné envie. Envie de le faire pour MiniMinounette et puis aussi pour une de mes amies qui va avoir un bébé en Octobre. Et puis l'envie s'est tournée vers moi.  L'envie d'avoir moi aussi une couverture qui contient de la chance, de l'énergie, et des bons souhaits.
La démarche est différente de celle qui entoure habituellement le Bai Jia Bei, mais elle ne s'en éloigne pas tant que ça.
Toi qui a lu mon article sur mon cervelas pourri, tu sais que je vais bientôt me faire opérer d'une malformation au niveau du cerveau. Cette opération signe pour moi le début d'une nouvelle vie, celle où je vais encore plus savourer chaque instant, celle où je vais oser vivre ma vie, celle où le bonheur sera mon leight motiv. J'aimerais que cette couverture soit le symbole de cette nouvelle vie et que la chance, l'énergie et les vœux que tu mettras dans ce bout de tissus m'accompagnent dans celle-ci.

Alors je te propose de participer à la création de mon Bai Jia Bei.
Pour ce faire, il me faut rassembler 100 coupons de tissus en coton 25cm sur 25 cm accompagnés d'une petite carte de vœux.
Voici donc la marche à suivre:

1. Choisis un morceau de tissu en coton que tu aimes. Pour les imprimés, ou les motifs, peu importe, ils doivent seulement te donner envie de me l'envoyer et de le voir figurer sur ma couverture.
2. Coupes un carré de 25cm sur 25cm + un petit morceau de 6 cm sur 6 cm (qui sera attaché à la carte de vœux)
3. Choisis ou réalises une carte qui te plait afin d’y noter ton souhait, ou ton vœux à mon attention.

Après il s'agira pour moi de les assembler du mieux que je peux. Je ne suis pas une grande couturière, mais je pense pouvoir y arriver!


As-tu envie de participer à la création de mon Bai Jia Bei?? 

Si tu en as envie :
Voilà ou tu peux m'envoyer un coupon de tissus ainsi qu'un voeux: (ou plusieurs!! ^^)
Stéphanie Lemaire
4 place de la libération
25790 Les gras


EDIT :
Depuis les premiers mots de cet article, beaucoup de choses se sont passées. Trois opérations plus tard, le pronostic est plutôt bon. Reste à voir si dans trois mois ce sera aussi le cas. Que ce BJB m'accompagne et me porte chance tout au long de ma vie...

Mon liniment maison

La cosméto, c'est pas mon truc, mais depuis que MiniMinounette est née, je scrute tous les produits qui pourraient toucher sa peau si délicate. Elle a la peau très sèche et fragile. Héritage pourri de sa maman (elle tapera aussi de l'acné pendant son adolescence!). Pendant la grossesse, j'avais comme toutes les mamans regardé quels produits choisir, j'avais déjà éliminé tous les produits avec parabens, mais aussi tous ceux qui étaient trop parfumés, du genre Mustela, Klorane, trop de parfum c'est louche, ça implique que sur une peau irritée ça peut piquer ou bruler. D'entrée j'ai écarté les lingettes, polluantes, et irritantes. De plus, pour les avoir testé moi même, j'ai pu effectivement constater que, oui ça pique quand t'as le fion irrité!
J'ai donc d'abord pensé au lavage de fesses à l'eau et au savon doux, comme le savon d'alep (huile d'olive + huile de Laurier), et puis en naviguant au grès des forums au sujet de ce savon (top au passage), j'ai découvert le Liniment Oléocalcaire. Ne fuis pas mon lecteur, n'aies pas peur, ce n'est qu'un nom un peu barbare pour une mixture parfaitement simple à fabriquer et à utiliser.
Dans ce nom un peu scientifique je te l'accorde, il y a Oléo : huile et calcaire (j'te traduis pas t'as compris). Comme tu l'imagines c'est une préparation qui contient de l'huile, plus précisément de l'huile d'olives ainsi que de l'eau de chaux.
Le liniment a de nombreuses vertus : hydratante, apaisante, nettoyante, protectrice et très écolo!
Il peut servir à nettoyer les fesses de bébé, à prévenir et soigner un érythème fessier, à se démaquiller (sur le waterproof ça fonctionne du tonnerre!), à soigner l'eczéma, à hydrater la peau, à huiler l'eau du bain, à traiter les croûtes de lait, et  à masser son bébé. Oui, rien que ça!
Je l'utilise pour MiniMinounette et pour moi au quotidien. Chez nous l'efficacité est prouvée, pas un seul érythème fessier depuis 15 mois. Alors j'ai eu l'envie de te parler du liniment et surtout de te donner la fameuse recette de celui-ci. Parce que, en plus d'avoir de nombreuses vertus et utilisations, tu peux le fabriquer toi même!!!! Si tu n'as pas le temps ou le courage tu peux l'acheter en pharmacie, je te conseille le Giffrer ou le Natessence (gamme bio).

Voilà pour toi la recette de mon liniment maison, tu pourras en trouver d'autres sur le net...

Pour un liniment Oléocalcaire destiné à ton bébé ou à ton démaquillage:

Ingrédients pour un flacon de 250 ml:
  • 60 % soit 150ml d'huile d'olives
  • 40 % soit 100ml d'eau de chaux
  • 2 cuillères à soupe d'huile de noyaux d'abricots (Ce n'est pas un ingrédient obligatoire, c'est le petit truc en plus que je rajoute moi pour sa haute teneur en vitamines A et B qui lui confère des vertus nourrissantes, hydratantes, et régénérantes.)
Tant qu'à faire un liniment, je te conseille de faire un liniment bio, ainsi de te procurer une huile d'olive douce bio extraite à froid.
En ce qui concerne l'eau de chaux, ne la cherche pas dans ton supermarché, il faudra te rendre en pharmacie et généralement commander un flacon car les pharmaciens n'ont pas souvent ça en réserve. (Tu me diras la tête qu'il a fait quand tu lui as expliqué que c'est pour faire ton liniment pour ton bébé ou pour te démaquiller!)

Voilà ce que moi j'ai choisi, je te l'expose depuis mon balcon...
C'est parti pour la mise en pratique. Tu verras j'ai donné de ma personne pour illustrer le mieux possible la recette. Tu m'excuseras pour les photos pas tops, mais on ne s'improvise pas photographe culinaire!

Pour commencer tu vas préparer les 60 % soit 150ml Huile d'olives et 40 % soit 100ml D'eau de chaux. Pour la beauté photographique, j'ai choisi deux récipients, mais tu peux le faire avec le même.



Tu verses ensuite dans un saladier ou dans ton blender l'huile d'olive. Tu commences par faire émulsifier l'huile en premier, une fois que ça a bien changé d'aspect tu ajoutes progressivement l'eau de chaux. (comme j'ai pas six bras, j'ai pas pu photographier l'incorporation et le faire en même temps)
Pas besoin de battre très longtemps, moi j'ai choisi le batteur électrique, et en à peine une minute le mélange a pris.

C'est bizar ça me file la dalle quand je regarde cette photo... C'est l'effet crème anglaise addict...
A ce stade de la recette, tu peux décider que ton liniment est prêt. Moi j'y ajoute deux cuillères à soupe d'huile de noyau d'abricot. Certain le préfère plus épais et y ajoutent de la cire d’abeille. Mais attention aux quantités, car tu vas vite te retrouver avec une crème épaisse (qui peut d’ailleurs être utilisée comme crème pour le change). Pour la cire d’abeille, il faut ajouter 5gr pour 500ml de liniment. Il faut faire fondre la cire à feu doux, avec l’huile d’olive, mixer, puis ajouter l’eau de chaux pour que le liniment prenne sa consistance.

Voici l'huile que je rajoute

Pour améliorer l’odeur, certains ajoutent un peu d’eau de fleur d’oranger.
Tu peux aussi ajouter un peu de miel pour son odeur douce et sa vertus cicatrisante, mais là encore, attention aux quantités, plus d’une cuillère à café par 200ml et le liniment deviendra très collant !
Tu peux également le faire chauffer un peu pur que l'huile d'olives et l'eau de chaux ne se séparent à la longue. (Enfin il suffit juste de secouer avant chaque utilisation pour éviter cette séparation)
Voilà, le liniment est prêt! Reste à le mettre dans un flacon opaque pour une meilleure conservation (environ 2 mois).



Tu feras ça mieux que moi hein?!!
Reste plus qu'à le tester!! Moi je l'utilise sur du coton, mais tu peux l'utiliser sur des lingettes lavables sans soucis!!


Mes conseils d'utilisation:
  • Secoue le flacon avant chaque utilisation. 
  • Surtout ne rinces et ne cherches pas à faire disparaître le liniment des fesses de ton bébé, laisses un film gras ça permettra de protéger ses fesses.
  • En cas de rougeurs, verses une bonne couche sur un coton et déposes le dans le fond de la couche. 
  • Verses quelques gouttes dans le bain pour éviter à ton n'enfant la peau sèche. 
  • Pour le démaquillage ne mets pas une trop grosse quantité sur ton coton au risque d'être surprise par l'effet un peu gras!
  • Colles une étiquette sur le flacon pour te rappeler la date à laquelle tu as fabriqué ton liniment.


Voilà, j'espère que tu auras l'envie de tester ma recette de Liniment!! Bientôt je testerai pour toi les produits au lait d'ânesse, vivement recommandés pour les peaux sèches...As-tu toi aussi des recettes de ce type à me faire partager??  Un produit au top pour MiniMinounette??




  • nettoyer les fesses des bébés (notamment recommandé en cas d'érythème fessier).








  • hydrater le visage. Attention de ne pas en mettre près des yeux si le liniment contient des huiles essentielles.








  • soigner l'eczéma 








  • démaquiller








  • servir de crème hydratante.








  • calmer la sensibilité les mamelons les premiers jours de l'allaitement









  • Read more about peau grasse by www.univers-eco.fr

    Mon cervelas pourri

    Dans mon premier article, tu pouvais découvrir ce que je voulais faire de ce blog, mais tu y apprenais aussi que j'étais au ChomduArrêtMaladie (job qui ne rapporte pas de tunes je déconseille). A cette époque, je n'ai pas développé à ce sujet, et je te renvoyais à un futur article, et bien le voilà!
    Le moment est arrivé de t'en raconter un peu plus à ce sujet. Histoire que tu en saches encore plus sur moi!

    Ce que tu sais déjà, (normalement) c'est que je suis éducatrice de jeunes enfants (EJE), travail oh combien épuisant intéressant. Dans mon trou perdu, j'ai tout de même réussi à trouver un travail après la naissance de MiniMinounette. Alors quand elle a eu presque 4 mois, j'ai rejoint l'équipe d'une crèche/halte-garderie. J'avais pour titre directrice adjointe. J'y suis restée jusqu'aux vacances de Noël 2010. J'avoue, à la fin du contrat, malgré ma déception de quitter l'équipe et les enfants, j'étais bien contente de retrouver MiniMinounette et de pouvoir m'en occuper tous les jours. J'allais pouvoir profiter d'elle, la regarder grandir, lui apprendre tout un tas de choses, enfin faire mon EJE à domicile et de manière plus qu'individualisée. Alors au final, je n'ai pas seulement hérité de MiniMinounette mais de toutes les tâches qui incombent à quelqu'un qui reste à la maison, c'est tout de suite moins sympa. Mais je ne développe pas plus je te parlerais plus tard de ma vie de FAF--> femme au foyer.

    Durant tout le mois de Janvier j'ai plus que profité de MiniMinounette. Comme j'ai éclaté ma voiture juste avant Noël sur une plaque de verglas, je suis coincée à la maison. On trouve donc à s'occuper toute les deux chez nous.

    C'est début Février que tout se gâte. De retour de chez les parents de mon PoiluChéri, où nous venions de fêter les 1 ans de MiniMinounette, je déguste une part du gâteau à la framboise que nous avions préparé pour l'occasion, et suis prise d'un coup de nausées hypra violentes. La gerbouille de début de grossesse ou de gastro c'est du pipi de chat à côté. J'avale vogalène et smecta et file rejoindre ma couette. Durant la nuit un mal de tête commence à s'insinuer. Au lever la douleur est bien présente. Une douleur comme je n'ai jamais eu, une sorte de pression sur le côté de la tête. Progressivement ça s'étend derrière mon œil, j'ai comme une envie de l'arracher. Tu te doutes que le paracétamol ne fait pas effet. Arrivé en fin de journée, la douleur s'est intensifiée, elle descend jusque dans mes cervicales. Les vomissements sont réguliers. Assise sur le canapé, mes yeux frétillent et je perd progressivement la vue. (Je saurai plus tard qu'il s'agit de crise d'épilepsie) Je vais me coucher.
    La nuit je me bourre de paracétamol, toujours sans effet, mais je ne vomis plus. Je passe encore une journée comme la précédente, pleine de douleurs. Je perd encore une fois la vue. Puis encore une autre, je prends rendez vous chez l'ostéo en me disant que ce sont des migraines. En fin de journée, je demande à mon PoiluChéri de m'emmener chez le médecin. Notre médecin ne travaille pas le mercredi... super... J'en trouve un pas trop loin de chez nous. Je tape un vomito dans les toilettes du cabinet. Il nous reçoit, il pue la clope, ça m'écœure. Il fait les test neuro basiques. Pour lui ce sont des migraines ophtalmiques, ou peut-être une angine qui arrive. Mouais, je suis pas convaincue, mais bon il est médecin pas moi. La douleur est toujours là. Je passe encore une nuit pleine de souffrance. Le lendemain je décide d'aller chez un ophtalmo, je suis une fille logique quand je veux, migraine ophtalmique : ophtalmo. Après quelques heures d'attente, des gouttes dans les yeux qui font voir tout trouble, un fond d'œil, le verdict est: migraine ophtalmique. Mais il me fait tout de même un courrier au cas où, et si je reperds la vue il faudra mieux aller faire un scanner. Le vendredi passe, la douleur est moins forte. Le samedi signe le retour et l'amplification des douleurs, je me taperais bien la tête contre un mur, mais vraiment, ce n'est pas une expression. Mon PoiluChéri, va dans sa famille fêter pour la troisième fois l'anniversaire de MiniMinounette, moi je reste au lit. La douleur est permanente, je somnole mais ne dors pas, je ne supporte plus la lumière et le bruit. Le dimanche passe, je décide que lundi j'irai aux urgences faire un scanner. Lundi matin, 9h, mon PoiluChéri me dépose aux urgences avant d'aller au travail. MiniMinounette est avec sa MamieNounou chez nous (elle assure sa MamieNounou, toujours là pour elle et pour nous!).
    Après une bonne heure d'attente je passe dans un box où une aide soignante prend mes constantes. Une demie heure plus tard, l'interne vient me voir. Test neuro, Madame il n'y a pas d'indication à vous faire un scan, je vous donne de l'ibuprofène on va voir si ça fait effet, mais ce sont certainement des migraines, on y peut pas grand chose. Ok, mon cerveau va pas éclater et je vais pas claquer c'est cool!!! Bon la douleur on s'en occupera plus tard...
    Une heure plus tard, j'ai bien plus mal que quand je suis arrivée. Un infirmier passe me faire une prise de sang et poser une voie. Je t'ai déjà parlé de ma phobie des aiguilles?? Je gère de mieux en mieux, j'ai fait quelques piercing pour exorciser cette trouille, mais quand je suis en stress et que j'ai mal, je gère moins bien. En plus faut dire qu'il a pas assuré, il a piqué au moins trois fois avant de trouver une veine, le sang a giclé partout et moi j'ai fondu en larme. Fatiguée de toute ces douleurs sans fin, je suis au bout. Là c'est la première fois qu'un soignant me prend en compte et me soutient, c'est lui qui ira dire à l'interne de se bouger le cul les fesses. Elle revient une dizaine de minutes après que l'infirmier soit parti. J'oubliais, il est presque 14 heures. (Rien bu, rien mangé depuis mon arrivée.) Elle m'envoie au scanner. Ah enfin, ils vont voir que j'ai rien, me filer des anti-douleurs et je vais pouvoir rentrer à la maison. MiniMinounette me manque. Ils m'installent au scanner, je pense que j'ai du m'assoupir, ils ont gentiment éteint les lumières que je ne supportais plus, et je me souviens juste du moment où ils me disent que je peux descendre de la table. J'attends dans le couloir, ils m'envoient à l'IRM, je comprends pas vraiment c'était pas prévu. Mais bon je suis. Je sais pas si tu as déjà passé une IRM mais c'est une expérience. C'est une sorte de tube dans lequel tu t'engouffres, ça fait un bruit monstre. J'ai fermé les yeux, je me suis d'abord concentré sur l'air qui soufflait doucement sur mon visage. Une technicienne vient m'injecter un produit de contraste, ça brule. Je pense à MiniMinounette, je l'imagine avec son Papa sur la plage. Elle court, il l'attrape, elle rit, il la fait tournoyer au dessus de sa tête. Cette image passe en boucle dans ma tête au ralenti, leurs rires résonnent, leurs sourires me donnent du courage. Ces éclats de rire, je les vivrai, je les entendrai c'est sûr, c'est ce qui me donne force et espoir! La mer est si belle, je peux même sentir la chaleur du soleil. Quand le bruit tonitruant de l'IRM me déconcentre, je prends une grande inspiration et repars retrouver MiniMinounette et mon PoiluChéri sur cette plage que je découvrirai cet été.
    L'IRM se termine enfin, je sors de la pièce, j'ai toujours aussi mal, et je commence à avoir peur. J'ai senti qu'il avait injecté un produit, je demande ce que c'est et surtout si c'est compatible avec l'allaitement. Ma grande angoisse ne pas pouvoir allaiter MiniMinounette en rentrant. Principe de précaution le radiologue me dit qu'il faut attendre 48h. Là je m'effondre. J'aurais eu mille occasions de craquer, mais là c'est le coup de grâce. Mon allaitement c'est tellement important, je m'en veux tellement de ne pas avoir demandé avant ce qu'ils allaient m'injecter. Idée stupide puisque c'était indispensable pour visualiser au mieux ce qu'il se passait.
    Je repars aux urgences, en brancard, et au passage, même si ils ne me liront pas, je remercie tous les brancardiers qui m'ont transporté durant toute cette période hospitalière, ce sont eux qui ont eu le plus de considération pour moi, ceux sont eux qui ont eu le plus de mots soutenants, apaisants.
    De retour dans mon box, je pleure toujours comme une madeleine. L'interne arrive une demie heure après. Tout le monde sort, elle s'assoit à côté de moi. Je le sens pas trop comme situation, c'est merdique comme ambiance. Genre madame vous allez claquer. Finalement, elle m'explique un truc que je ne comprendrai pas, j'ai une malformation artérioveineuse au niveau temporal droit et une montée de tension l'a fait éclater. Elle ré-explique, je comprends que ça saigne dans mon cerveau. Elle me dit que je vais être transportée en neurochirurgie dans un hôpital plus grand et qu'ils vont très vite traiter ça. Elle appelle ma mère, j'appelle mon PoiluChéri. Comment annoncer ça? J'ai tellement peur, comment ne pas lui transmettre mon angoisse, comment le rassurer pour qu'il rassure MiniMinounette?
    Il prend la route pour me voir avant mon départ, il arrive quelques minutes avant l'ambulance qui doit me transférer. Nous avons à peine le temps de nous dire au revoir. Je quitte MiniMinounette dans ce couloir froid d'hôpital, je suis obligée de partir assise sur ce brancard, le protocole m'y oblige, je suis tellement triste de laisser cette image de moi m'éloignant de MiniMinounette et mon PoiluChéri sur ce brancard. Je ne sais pas quelle image ils gardent de ce moment, mais moi, il m'a énormément marqué, je peux encore sentir la tristesse qui m'envahit lorsque que je me sens emportée loin d'eux. Une sensation d'aspiration, je les regarde immobiles au milieu de ce couloir, j'ai comme l'impression de les abandonner, j'ai tellement envie de les rassurer.
    Je monte dans l'ambulance. Je m'assoupis pendant le trajet, je discute un peu avec le brancardier, je parle de MiniMinounette, je lui dis que j'aimerais tellement la voir marcher. J'ai peur que ma vie s'arrête. Il me rassure. Nous arrivons à l'hôpital après une heure de route. Il est en plein désamiantage, c'est un peu le chaos, je me demande où j'arrive, ce n'est pas très rassurant. Nous montons au 7ème étage, c'est la neurochirurgie. Nous traversons le couloir qui nous mène à la chambre. Toutes les portes sont ouvertes, je découvre des patients à moitié nus, des cranes à moitié rasés, des drains qui sortent d'endroit incongrus, des odeurs qui se mélangent. Les larmes emplissent mes yeux, le brancardier qui pousse mon lit, attrape ma jambe, me secoue regardez moi, regardez moi, ne pensez pas ce à quoi vous êtes entrain de penser, tout va bien se passer, ça va aller, regardez moi. Nous arrivons dans la chambre (double bien évidemment), là une femme d'une soixantaine d'années qui vient de se faire opérer de la colonne vertébrale, encore sous le coup de l'anesthésie, sous oxygène. L'angoisse, je descends du brancard. Je ne veux pas que les ambulanciers s'en aillent, ou alors qu'ils m'emmènent. Ils quittent la chambre et laissent place à une infirmière qui parle plus fort que si elle était sourde. Enfin je suis pas vraiment à l'écoute des ses questions, j'attends que mon PoiluChéri arrive. Il est parti déposer MiniMinounette chez sa sœur, les bébés ne sont admis en neurochirurgie.
    L'interne de garde arrive et me ré-explique le saignement que j'ai au cerveau, je n'y comprends pas grand chose. Il me dit que je vais passer une angiographie ce soir, ou peut-être dans la nuit, ça dépendra des places. Ils me prescrit des morphiniques pour arrêter la douleur. Mon PoiluChéri arrive enfin, j'ai tellement besoin de lui, je l'aime tellement. Nous ne parlons pas beaucoup, nous sommes ensembles, nous nous aimons, nous nous le disons. A ses côtés je retrouve le calme, je suis plus paisible. A son départ, je suis triste mais apaisée.
    On me sert un très petit repas, une soupe, un yaourt et une crème au chocolat. C'est frugal pour quelqu'un qui n'a rien mangé de la journée, mais c'est en prévision de l'angio, au cas où ça se passe en pleine nuit, je dois être à jeun.
    MiniMinounette me manque. J'ai une très grosse montée de lait quand je pense à elle. La dernière fois qu'elle a bu il était 7h, et là il est 20h. Je demande aux infirmière si elles peuvent trouver un tire lait. Je fais connaissance avec ma voisine qui me raconte son histoire. Un grave accident de voiture 3 ans d'hospitalisation un vingtaine d'opération, et là, la cimentation d'une de ses vertèbre. Le tire lait arrivera à 6h le lendemain matin. En pleine nuit j'ai donc du tirer mon lait à la main. Quel soulagement, mais quelle tristesse à 2h du matin de vider mes seins dans un haricot alors que j'imaginais MiniMinounette en train de réclamer mon sein.
    Durant la nuit, l'infirmière est venue prendre mes constantes toute les 2h, finalement mon entrainement quotidien de réveils nocturnes avec MiniMinounette m'a été utile pour une fois!! Bon j'avoue que j'ai quand même eu envie de lui faire bouffer sa lampe torche quand elle vérifiait la réactivité de mes pupilles, mais bon j'ai su me contenir. J'ai eu aussi envie d'insulter toutes ses infirmières, aides soignantes, ASH qui en pleine nuit se racontaient des blagues de merde et tapaient des fou rire, celles aussi qui claquaient les portes, celles qui rentraient en allumant toute les lumières...
    Finalement pas d'angio pendant la nuit, peut-être le matin me disais-je. Ma mère est arrivée à 11h avec une valise pleine de trucs qui font du bien. Oui j'étais arrivé avec mon blouson et mon sac à main. C'est léger comme paquetage. Là j'ai retrouvé une brosse à dents, des vêtements propres, et la chaleur de ma mère. Je crois que j'ai mieux dormi dans la matinée lorsqu'elle était à côté de moi.
    Pas de petit dej, pas de repas à midi, et départ pour l'angio à 15h. L'angoisse aura eu le temps de monter. L'interne m'avait laissé entendre que peut-être pendant l'examen ils emboliseraient (boucher la malformation) et régleraient ainsi le problème. L'angio consiste à faire passer par un cathéter une sorte de petit tuyau dans l'artère fémorale, partant de l'aine, allant jusqu'au cerveau, tout ça en injectant un produit de contraste.
    D'abord, il faut préparer la zone, (j'avais déjà pris au préalable une douche à la bétadine), emla, bétadine, champ, et la je panique, je vois le mattos installé sur la table à côté. Ils me donne un atarax parce que je commence à être moins coopérative, je craque encore. Ils me regardent du genre je comprends pas ce qui lui arrive, mais ils ne peuvent pas imaginer l'angoisse de l'aiguille, l'angoisse du produit de contraste qui brule, l'angoisse tout court. L'examen commence. Je dois demander qu'on me dise ce qu'il se passe sinon tout se passerait comme si je n'étais pas là. Le produit de contraste me créait des brulures insupportables. J'essaie de penser à MiniMinounette, je n'y parviens pas assez longtemps. Cet examen qui devait être indolore et devait durer un quart d'heure m'aura fait souffrir et aura duré presque une heure. A la fin de l'examen, je fais un malaise tellement j'ai eu la pression, mais aussi tellement j'ai faim. Lorsque je reviens à moi j'attrape la première infirmière qui passe et lui demande de rester à côté de moi, de me parler de me regarder, je suis toujours attachée sur la table, le cathé planté dans l'artère, j'attends que le neuro-radiologue donne son avis. Elle passe près de moi, me dit que c'est terminé qu'elle m'opérera d'ici un mois, que l'examen s'est bien passé que je n'ai pas eu mal, que c'était un cathé de nourrisson. (Sympa, elle est tellement forte qu'elle sait ce que j'ai ressenti, pfff) J'oublierai totalement ce passage lorsque je remonterai dans ma chambre et jusqu'au moment où elle reviendra mer ré-expliquer la même chose dans ma chambre deux ou trois jours plus tard.
    Après une angio, il ne faut pas se lever, ni plier les jambes, ni s'asseoir pendant 48 heures. Une horreur. Les choses les plus basiques comme boire, aller au toilettes deviennent impossibles. Aucune position n'est agréable. Je finis par être sondée parce qu'il m'est impossible de faire dans ce bassin qui me coupe tous mes moyens. Presque deux heures d'attente avant que l'infirmière ne veuille bien mettre cette sonde en place, deux heures de douleurs qui envahissent ventre et dos. Elle fait une écho pour vérifier si j'en ai vraiment besoin, car d'après elle c'est juste le stress qui me crier de douleur. Elle découvre un peu gênée que j'avais (si mes souvenirs sont juste et ceux de mon PoiluChéri aussi) 3 litres d'urine dans la vessie. Dur de ne pas lui lâcher un j'te l'avais pourtant hurlé connasse!!!
    Alors avec le pansement compressif qui empêche tout mouvement et la sonde, les jours et les nuits qui ont suivi se sont avérés très longs. Bien sur pas moyen de voir MiniMinounette, tirer mon lait c'était folklorique  allongée. Le personnel soignant était immonde, aucun respect, aucune prise en compte. J'étais la 42 fenêtre, et j'étais bien trop exigeante et chiante d'après l'aide soignante qui parlait devant ma porte avec une de ses collègues. Oui c'est vrai, je demandais à ce que l'on ferme ma porte, je demandais aussi qu'on allume pas la lumière en pleine nuit, je demandais également à ce que l'on ne me parle pas depuis la porte sans rentrer. Enfin je demandais juste à exister en tant que personne.
    La veille de ma sortie j'ai pu me lever et aller voir MiniMinounette dans la salle de visite. Ça n'a pas duré longtemps les médicaments et la position allongée pendant quelques jours m'ont obligé à retourner me coucher. J'ai finalement pu quitter l'hopital, avec pour consigne de revenir en consultation un mois plus tard pour programmer l'intervention...
    A ce jour ma malformation à re-saigné, et les douleurs sont toujours présentes, plus ou moins fortes selon les jours.
    J'ai enfin la date de mon opération, ce sera le 14 juin. Je resterai une semaine en neurochir.
    J'ai donc fait des réserves de lait maternel, car MiniMinounette ne veut aucun autre lait, elle est catégorique.
    Comme tu peux l'imaginer j'angoisse pour ce trifouillage de cerveau. Je vais d'ailleurs chaque semaine faire de l'hypnothérapie pour essayer d'appréhender au mieux cette intervention. Ça fonctionne, je ne fais plus de crise d'angoisse, ni de cauchemar. Je crois en la réussite de cette opération, et même si j'ai peur de la mort, peur de ne plus revoir mon PoiluChéri et MiniMinounette, j'irai me faire opérer pour vivre encore de longues années à leurs côtés.

    Enfin, je suis désolée pour cet article à rallonge, il m'aura permis d'exorciser pas mal de chose, j'ai du oublier des choses et je ne sais pas si tout est très clair pour toi. Mais je voudrais aussi qu'il te serve à toi. J'ai risqué la mort pendant ces premiers jours, j'aurais du m'écouter plus et aller aux urgences dès le premier jour. Ce que je souhaite c'est que tu saches qu'un AVC ne peut être traité que dans les deux heures qui suivent le début du saignement. Alors si ta douleur est continue, que tu as des troubles de la vision, que tu vomis, que tu as des difficulté à parler, que tes mains ou tes pieds semblent s'engourdir, n'hésites pas à te rendre aux urgences, mieux vaut y aller pour rien que trop tard...

    D'habitude je finis mes articles par une question ou une phrase choc, mais la je ne sais pas vraiment quoi écrire. Libre à toi de commenter mon récit. Mais steuplait pas de commentaire larmoyant empli de pitié!

    mardi 3 mai 2011

    Dans ma tête

    Voilà, j'ai enfin trouvé un nouveau nom pour mon blog. (Merci à Shariffa qui subit mes changements d'idées et a du encore une fois rectifier la bannière!)
    C'est pas très innovant, mais ça reste dans le thème est c'est ce que je souhaitais.


    Le voici donc renommé : Dans la tête de Steff. Mais ne t'inquiètes pas le contenu reste le même, toujours pas de la grande littérature, mais des textes qui sont là pour te changer les idées, te faire rire, d'autres pour te donner de l'émotion, certains pour répondre à tes questions, et il y a aussi ceux qui sont là juste pour satisfaire mon besoin d'écriture! Tu remarqueras aussi le changement d'adresse de mon blog qui devient : http://danslatetedesteff.blogspot.com/

    J'en profite pour te demander si tu as des envies particulières. As-tu envie que j'aborde un sujet précis? Donnes moi du job, j'ai besoin de faire des recherches, de réfléchir, d'analyser, d'écrire. N'hésites pas je suis ouverte à toutes propositions.


    As-tu des suggestions, des remarques? Je suis toute ouïe...

    Je profite de cet article pour te recommander une de mes amies qui tient un super blog, Son ti nom de scène c'est Piafette et elle assure grave au niveau du dessin. Prochainement, elle sera l'invité de mon blog. (je l'espère!) Clique ICI mon petit, tu ne seras pas déçu!...