vendredi 28 février 2014

Condensé de notre projet de naissance

Parce que notre projet de naissance semble tout de même un peu long. J'ai fais un petit résumé pour être sure que les choses essentielles soient vues. Je ne sais pas encore comment je vais amener les deux écrits. Mais au moins si l'on arrive en plein boom des naissances celui-ci sera plus accessible.


Résumé rapide de notre projet, au cas où le temps vous manque pour lire le plus long.

Il se concentre uniquement sur le travail, la délivrance et l’accueil du bébé.

D'abord merci pour votre présence, votre écoute, le partage de vos compétences, de vos connaissances, votre soutien, et votre professionnalisme dans l'accompagnement que vous nous avez d'ores et déjà offert.

Voici quelques points que nous souhaiterions partager avec vous au sujet de nos envies autour de la naissance de notre bébé, bien sur sous réserve que tout se passe pour le mieux.

Rappel : Bébé est notre deuxième enfant, c'est un petit garçon porteur d'une fente labio-maxillo-platine unilatérale droite.

Pendant le travail :

- Je souhaiterais rester mobile. Éviter trop de monito et les TV.
- Je préfère qu’on installe un cathéter plutôt qu’un soluté
- J’aimerais pouvoir marcher, bouger librement,  prendre bain ou douche lorsque je le souhaite et que vous m’aidiez à trouver les mouvements adaptés pour réduire mes douleurs et permettre la descente de bébé
- Je souhaite qu’on laisse mes membranes intactes le plus longtemps possible
- Je souhaite éviter l’usage d’ocytocine synthétique et que vous m’encouragiez à conserver force et courage pour supporter la phase de latence qui peut parfois être longue
- Je souhaite éviter l’épisiotomie, préférant une déchirure
- J'aimerai que vous m'accompagniez dans la gestion de la douleur avec toutes les techniques que vous connaissez
- Je souhaite éviter la péridurale
- J'aimerai attendre mon réflexe de poussée
- Je souhaite être libre de prendre la position qui me paraît la plus efficace et la plus confortable pour faire sortir bébé
- Je souhaite pouvoir pratiquer une poussée non bloquée, en respirant en évitant la position gynéco
- J’aimerais que le cordon soit clampé seulement lorsqu’il aura cessé de pulser et lorsque les contractions reprendront pour l’expulsion du placenta
- En cas de césarienne, je souhaite que mon conjoint prenne le relais immédiatement
- Je souhaite accoucher naturellement du placenta et qu’il soit expulsé spontanément. Je ne désire aucune gestion active (ocytocine synthétique, traction, massage utérin...)

Pour bébé :

- Nous souhaitons que notre enfant ne subisse pas d'aspiration nasale si il respire correctement, ni gastrique, et qu'il n'y ai pas de vérification de perméabilité anale etc.
- Nous souhaitons également que les pesées, mesures, soient reportées à plus tard
- Je souhaite allaiter mon bébé immédiatement après sa naissance
- Nous ne voulons pas qu’un onguent antibiotique ophtalmique soit administré à notre enfant.
- Nous souhaitons que la vitamine K soit donnée, par voie orale
- Nous souhaitons que notre bébé soit lavé à seulement quelques jours après l'accouchement
- Nous souhaitons que ses premiers vêtements soient mis par son papa

Merci pour votre écoute
Maxime et Stéphanie

jeudi 20 février 2014

Mes beignets de carnaval, my first!

Demain c'est le carnaval à l'école de PetiteFleur!
Chaque année depuis que nous habitons ici, nous allons toutes les deux faire le carnaval des écoles. Petitefleur se déguise et nous suivons la procession  pour finir à l'école manger des beignets de carnaval qu'on nous a toujours gentiment offert.

Cette année, je serais juste spectatrice. PetiteFleur va vivre le carnaval de l'intérieur. Elle a fabriqué son costume de coccinelle comme ses camarades et me parle du défilé depuis presque 2 semaines!

Et puis, un soir en rentrant elle m'a parlé des beignets. Mais moi, je n'avais jamais fait de beignets... Je me suis sentie un peu nouille et me suis dis que les beignets c'était pas pour moi, trop compliqué, trop d'huile, trop de risques de finir aux urgences.
Mais c'était sans compter sur mon PoiluChéri qui, quand je lui ai dis que je culpabilisais de ne pas faire de beignets m'a répondu : "mais c'est super simple à faire, j'en faisais tout le temps avec ma mère quand j'étais petit, on les fera ensembles!!". Ok!!! Super!!!! J'étais ravie de faire ça tous les deux...

Et puis les jours ses sont enchainées, et arrivé aujourd'hui, j'ai bien du me résoudre à le faire seule!! Beh oui, j'ai tout de même jeté un oeil sur le net et ça prend du temps de faire des beignets! Il faut préciser que ce soir nous avons un atelier Faber et Mazlish, ce sera donc impossible de passer notre soirée à faire ça.

Tu auras donc bien compris que je me suis lancé!
Ce midi, avec PetiteFleur nous avons préparé la pâte, et cette après-midi j'ai confectionné environ une centaine de beignets.
J'avais raison! C'est du sport et c'est vachement dangereux!!

Mais je suis très fière de moi, oui oui! très!
Ils sont beaux, et surtout ils sont bons!!!

Voici les détails de ma préparation :


 Ingrédients :

- 1 kg g de farine
- 200 g de beurre ramolli
- 6 oeufs,
- 4 cuillères à soupe de crème fraiche
- 4 cuillères à soupe de sucre en poudre
- 1 cuillère à soupe de fleur d'oranger
- 2 sachets de levure chimique pour des beignets gonflés 
- Sucre glace- Huile de friture


Préparation de la recette :

1. Mélangez ensemble les oeufs, le sucre et la crème fraîche. Ajoutez le beurre ramolli. µAjouter la fleur d'oranger. Travaillez la pâte en versant progressivement la farine et la levure (si vous souhaitez des beignets gonflés). Vous devriez obtenir une pâte qui ne colle plus aux doigts.

2. Réservez la pâte 1'heure à température ambiante.

3. Saupoudrez un peu de farine sur un plan de travail. Étalez la pâte avec un rouleau à pâtisserie.

4. Avec de jolis emportes pièces, "emporte piécez"!! :p (oui, j'avais envie d'autre chose que de losanges etc..) PetiteFleur a choisi cœur et ourson.

5. Chauffez un bain d'huile à 180°C. Mettez vos beignets un à un dans l'huile. Lorsqu'ils remontent à la surface, vous pouvez les laisser dorer un peu, avant de les retirer pour les laisser s'égoutter sur un morceau de sopalin.

6. Saupoudrez de sucre glace.

Voici ce que ça donne en image!!









 J'espère que les enfants apprécieront!!

(Je nous en ai quand même mis deux trois de côté.... Juste pour goûter bien sur!!!)




mardi 18 février 2014

Allaitement et fente labio palatine

Hier soir nous avons fait la dernière echo. Pas l'une de celles qui sont obligatoires, mais la dernière pour connaitre approximativement le poids du bébé et où en est mon placenta.
Il était implanté plutôt bas. Et l'est toujours.. 3 cm le sépare de mon col. Il n'y a pas d'indication pour une césarienne, et ça mérite d'être relevé parce que vraiment, une césa en plus m'aurait beaucoup déçue!

Bébé fait donc déjà 3k002g. Perso, je trouve ça déjà super à 35 jours du terme. C'est limite un peu stressant quand on pense que bébé doit prendre 900grammes le dernier mois. Jte laisse faire le calcul, ça risque de piquer un peu!! Mais j'ai tout de même envie de dire tant mieux! Notre principale inquiétude post accouchement se joue sur la prise de poids et donc l'alimentation. Un bébé avec un poids déjà au dessus de trois kilos c'est super. C'est un stress de moins. L'alimentation va demander toute une adaptation, organisation particulière. 

L'anticipation est de mise. 

Comme pour PetiteFleur, nous avons choisi d'allaiter PetitFlocon au lait maternel. Dans l'absolue rien de très compliqué puisque j'ai encore (PetiteFleur s'est sevrée il y a 5 mois) ou de nouveau du lait. 
Le plus compliqué c'est que PetitFlocon parvienne à s'alimenter. 
La fente palatine, par définition fend le palais en deux. C'est avec le palais et le voile du palais que l'enfant réussi à faire le vide autour du téton ou d'une tétine sur un biberon.
Selon la taille de la fente, la localisation, le vide peut plus ou moins se faire. La taille du sein de la mère, et sa souplesse peuvent aussi avoir une influence sur la prise en bouche.
Il est plus facile de téter pour les bébés ayant uniquement une fente labiale, le vide pouvant se faire en bouche. 

PetitFlocon semble aux échographies avoir une fente-maxillo-labio-palatine-unilatérale. Il aura certainement des difficultés à faire le vide. 

Les bébés qui ont ce type de fente s’épuisent souvent assez rapidement au sein et ne parviennent pas à obtenir la quantité de lait nécessaire à chaque tétée malgré de nombreux efforts et souvent des tétées trèèèèèèès longues. Dans de nombreux cas, les soignants proposent le biberon avec une tétine en caoutchouc bouillie plusieurs fois pour qu'elle soit extrêmement molle (le lait coule presque tout seul dans la bouche du bébé) et la complémentation à chaque tétée. L'introduction de ce genre de tétine sonne de manière systématique la fin de l'allaitement au sein. 

Toi qui me connais, tu imagines bien que pour moi il est impensable que ça se passe de cette façon.

Donc comme d'habitude, j'ai cherché, j'ai fouillé, j'ai questionné, j'ai demandé des infos auprès de personnes compétentes, j'ai beaucoup lu...

Et voilà où j'en suis et ce que j'ai prévu de faire.

Anticiper : 

Les bébés qui ont une fente sont très fragiles au niveau des muqueuses. Il est établi par de nombreuses études que le lait artificiel est très irritant pour ces bébés et qu'il est important de tenter de donner uniquement du lait maternel même si c'est du lait extrait au tire lait et donné autrement qu'au sein. 

Donc, au cours de ce dernier mois de grossesse, je vais tirer mon colostrum deux fois par jour et le congeler pour avoir des réserves et éviter la complémentation en lait artificiel. 
Ces bébés, comme je l'écrivais plus haut se fatiguent souvent au sein, c'est souvent pour cela que la complémentation entre en jeu. Pour éviter une trop grosse perte de poids et l'hypoglycémie.

Le colostrum que je vais tirer sera conservé au congelateur dans des seringues enterales de différentes tailles avec des petits bouchons. Chaque jour mon PoiluChéri m'apportera un paquet de seringues qui sera conservé dans le frigo du service de neonat. Après chaque tétée, si besoin, PetitFlocon aura une seringue. 

Attention, pas de n'importe quelle taille. Il est important de préciser qu'à la naissance l'estomac d'un bébé a une contenance très petite et qu'il ne sert à rien de le "gaver". Le colostrum a une juste composition pour une juste quantité. 

Rappel de l’évolution du volume de l'estomac de bébé : 

J1. Le volume de l'estomac du bébé est de 5 à 7 ml (pour imager, la taille d'une bille)
J2. Le volume de l'estomac de l'enfant est de 10 à 13 ml
J3. Le volume de l'estomac est de 22 à 27 ml
J4. Le volume de l'estomac est de 36 à 46 ml
J5. Le volume de l'estomac est du 43 à 57 ml

J'ai donc des seringues de toutes les tailles, partant de 1 ml à 50 ml. Tu auras compris que les premiers jours, on utilise pas celles de 50 ml!!

Voilà, quand les réserves seront faites je me sentirai rassurée. PetitFlocon n'aura pas de lait artificiel en complément et pour moi, personnellement, c'est quelque chose de très très important. 

Pendant ce dernier mois de grossesse, je commence aussi à réunir tout les accéssoires dont je pourrais avoir besoin. Parce que donner du colostrum congelé, ou du lait tiré c'est bien, mais il est aussi indispensable de savoir comment. 
Le lait peut être donné simplement à la seringue, à la tasse, ou à la cuillère.

Cependant il existe plusieurs "outils" pour donner le lait maternel. Voici ceux que je me suis procuré dans l'hypothèse que la prise au sein ne se fasse pas bien. 

- Le bib Special needs
- La soft cup
- Le DAL
- Le finger feeder

- Un tire lait (bien sur même si ce n'est pas un outil pour donner le lait mais le collecter, il me semblait important d'en parler.)

Pour les bébés qui ont une fente il existe donc un biberon conçue spécialement pour eux fabriqué par  medela. 

Le bib Special needs.

Description :

Le biberon SpecialNeeds procure les bénéfices suivants lors de l'alimentation de votre nourrisson avec du
lait maternel :
  • Régulation facile de l'écoulement de lait
  • Ingestion facile du lait
  • Pas de liquide renversé
  • Prise des repas plus rapide
Régulation facile de l'écoulement de lait
La membrane de la valve anti-retour entre le biberon et la tétine empêche l'air de passer dans la tétine. En outre, le biberon SpecialNeeds comporte une valve fendue qui permet de réguler l'écoulement du lait maternel en changeant simplement la position de la tétine dans la bouche du bébé. Même si votre bébé ne tète que doucement, il peut activer l'écoulement du lait maternel.
Favorise l'ingestion du liquide
Même si la succion est légère au point de ne pas suffire pour un allaitement au sein, le bébé peut être nourri au lait maternel, satisfaisant ainsi ses besoins naturels de succion. En pinçant la tétine, vous pouvez influencer le débit du lait maternel et faciliter l'alimentation de votre bébé.

Voici la créatrice du bib qui explique le fonctionnement.


La soft cup 

Description :

Le biberon-tasse SoftCup est la méthode la plus simple pour nourrir votre bébé au lait maternel. Son embout buccal souple en forme de cuillère se pose délicatement sur la lèvre inférieure de votre enfant. Ainsi, il gaspille moins de lait maternel et vous pouvez mieux contrôler la quantité de lait ingérée.

Le DAL (dispositif d'aide à la lactation) ou système de nutrition supplémentaire. 
C'est l'accessoire indispensable pour favoriser contact, lactation et allaitement au sein. Il peut aussi être utilisé au doigt (DAL au doigt), voici une vidéo :



Description: 

Le Système de nutrition supplémentaire (SNS) permet de conserver le lien unique qui existe entre une mère et son bébé et les encourage à continuer l'allaitement afin que celui-ci soit vécu comme une expérience plus positive. Cet objectif peut être obtenu grâce à la possibilité d'apporter au nouveau-né le supplément de lait dont il a besoin tout en le nourrissant au sein avec le SNS.
  • Permet aux mères d'allaiter leur bébé au sein alors qu'il leur serait impossible de le faire dans d'autres circonstances
  • Aide à stimuler la production de lait de la mère
  • Est préconisé lorsque le bébé n'aspire pas suffisamment fort ou lorsqu'il ne parvient pas à maintenir un vide suffisant pour adhérer au sein
  • Permet au bébé d'apprendre à téter correctement
  • Offre la possibilité de nourrir un bébé adopté au sein
  • Pour tous les compléments à l'alimentation

Le fingerfeeder :
J'ai découvert le fingerfeeder dans une vidéo " Mauro, yes he can!". C'est LA seule vidéo qui parle de l'allaitement et de la fente. On y suit, Mauro, la découverte de la fente, sa naissance, son alimentation, les différentes techniques, et les chirurgies. Christa Herzog, consultante en lactation accompagne la famille et Mauro dans leur allaitement. Elle utilise le FingerFeeder au doigt . Personnelement, je compte tenter de l'utiliser au sein si ça ne me blesse pas.
Description:
Le FingerFeeder est un embout pour alimentation à la seringue, votre bébé peut recevoir de petites quantités de lait maternel et des médicaments pendant son hospitalisation. L'embout est relié à une seringue (pas fournie avec).
  • L'embout pour alimentation à la seringue est composé de silicone souple qui ne blesse pas la bouche du nourrisson. En tétant l'embout pour alimentation à la seringue pendant l'allaitement, le bébé peut satisfaire ses besoins naturels de succion. Satisfait, il peut s'apaiser.
  • L'embout pour alimentation à la seringue convient également aux nourrissons qui refusent le sein. L'embout pour alimentation à la seringue les aide à acquérir une succion correcte.

 Le tire lait.

C'est l'indispensable.

Pour les premiers tirage lors de la grossesse, ce sera manuellement, pour ne pas perdre une goutte de ce précieux liquide.
Puis progressivement pour obtenir une plus grande quantité et favoriser ma lactation, un tire lait double pompage est indispensable.
 J'ai choisi le symphony de Medela. 
Ce tire lait reproduit le schéma de succion naturel du nourrisson tétant le sein de sa mère. Cela permet de stimuler l'écoulement de lait ; par conséquent, davantage de lait maternel peut être exprimé en un minimum de temps (ce qui a été prouvé par diverses études et confirmé par des hôpitaux).

Perso, j'y associe, les téterelles "comfort". Plus souples et plus agréables.
(Là, c'est vraiment du confort et de la douceur pour moi!)



Je te parle plus haut des seringues entérales avec leurs bouchons.

Les voici :

J'ai commandé :

- 15 seringues de 1 ml       
- 15 seringues de 2,5 ml 
- 20 seringues de 5 ml 
- 50 seringues de 10 ml 



On verra si mes calculs sont justes!!  (EDIT : C'était mon calcul de base, juste à la pharma ça ne se fait pas comme je veux, le labo ne pouvant pas fournir les seringues que je voulais dans la quantité que je souhaite, du coup ça sera :  des "nutrisafe" : 15 seringues de 1 ml,15 seringues de 2,5 ml, 20 seringues de 5 ml, 50 seringues de 10 ml)
Sur la photo, on ne voit pas les bouchons, mais ce sont de simple petit bouchons qui se vissent sur le bout de la seringue.
La marque ici c'est :
Seringue entérale PENTA -SEGAP
Ces seringues sont utilisées en néonat généralement.


Voilà pour l'anticipation, plutôt "matérielle"...

J'y ajoute bien sur de l'homéopatie pour moi, ainsi que de la tisane d'allaitement et l'huile speciale allaitement de chez weleda pour favoriser la lactation pendant notre séjour en néonat.


Pour L'homéopathie, le basique c'est :  RICINUS 4ch 3 granules 3 fois par jour.

Ensuite pour d'autres difficultés, ou besoins, je te recommande cette page : L'homéopathie lors de l'allaitement.

Pour la mise en œuvre, le light motiv c'est "Bébé au sein". 
Il s'agira de multiplier les tétées, au moindre signe d’éveil. 



Et d'utiliser la technique de "compression" pour permettre que PetitFlocon ait un maximum de lait au sein. 

Selon sa façon de téter, de réagir face à tout ça. J'utiliserai soit le DAL ou le fingerfeeder pendant la tétée soit la bib special need ou la soft cup après la tétée ou avant selon l'état de "faim" de bébé. Un bébé qui a trop faim ne parviendra pas à se concentrer suffisamment sur le sein pour extraire le lait correctement. Il va s’énerver, pleurer et s’épuiser inutilement. 
Tout sera question de bénéfice pour bébé. 

Voici un lien LLL qui développe la technique de la "compression" je ne pourrais pas mieux l'expliquer.
Ainsi qu'une vidéo qui illustre bien l'explication (désolé blogger ne veut pas ajouter la vidéo sur la page).

Pour vérifier que bébé prend suffisament de lait, pas besoin de pesée. Elles sont stressantes et inutiles. Les pires se sont celles avant et après chaque tétées. N'importe quoi!

J1 : bébé mouille 1 couche environ
J2 : bébé mouille 2 couches environ
J3 : Bébé mouille 3 couches environ
J4 : Bébé mouille 4 couches environ
J5 : Bébé mouille 5 couches environ
J6 et plus : bébé mouille 6 à 8 couches environ

Quand aux selles après expulsion du méconium, de une à deux selles par jour minimum. 

J'ajoute bien sur le "tirage de lait" plusieurs fois par jour pour entretenir la lactation. Le portage, le peau à peau  sont aussi les bienvenus!

Voilà ce que je peux mettre en avant pour le moment au sujet de l'allaitement de PetitFlocon et de ce que j'ai réfléchie et prévu. 

Mon objectif principal est par tout les moyens de permettre à Petitflocon de bénéficier uniquement de lait maternel. 

Mais mon objectif à long terme et de réussir à supprimer tout les accessoires, et surtout le tire lait. Parvenir à un allaitement exclusif au sein. 

Je sais qu'il nous faudra de la motivation et beaucoup de persévérance. Peut-être qu'il nous faudra attendre la seconde opération à 9 mois pour pouvoir supprimer tout les outils d'allaitement, j'en ai bien conscience.

Pour autant je m'engouffre corps et âme dans ce projet. Les nuits seront courtes, les tétées longues, cependant je ne doute pas de moi, de nous et des compétences de PetitFlocon!



NTB : J'ai tenté de balayer au maximum le sujet, mais je suppose que j'en oublie. Si tu as des questions, besoin de précision n'hésites pas, je préciserai en EDIT de l'article.  


EDIT : Petit rajout d'un visuel important, intéressant 





lundi 17 février 2014

Son droit à lui

Jamais je ne me suis posé la question du droit à l'image de PetiteFleur. Non pas que je ne sois pas d'accord avec l'idée même de son droit à la vie privée, à son intimité, mais le bonheur de partager son evolution a toujours été bien plus fort!

Nous avons, pendant plus d'un an, fait chaque jour des photos d'elle, des vidéos et les avons partagé avec nos familles et nos amis. J'ai aussi très régulièrement posté sur les réseaux sociaux des photos d'elle, de ce qu'elle faisait. Tout ça, sans me demander si elle serait d'accord, ou si un jour elle me le reprocherait. Comme si, il était normal et tout à fait sain de vouloir montrer comme je l'aime, comme je la trouve belle! Une fierté de maman je suppose!

PetitFlocon va arriver avec sa petite différence. Elle va se voir sur son visage. Personnellement, je sais qu'elle ne me dérangera pas et que je le trouverai tout autant merveilleux que PetiteFleur avec l'envie d’emmagasiner mille millions de souvenirs photographiques de lui. Et aussi de les partager.

Mais là arrive LA question. Celle de son droit à lui. Parce que là, il ne s'agit pas juste de partager une évolution, mais aussi une différence.

On pourrait simplement se dire qu'elle fait partie de lui, mais non, je ne le vois pas comme ça. Elle fait certes partie de lui, mais elle n'est pas lui, et ne le constitue en rien. Dans 3 mois, elle ne se verra plus. Elle sera toujours là, dans sa bouche, toujours handicapante physiquement, mais elle ne sera plus visible.

De quel droit je peux choisir pour lui de montrer aux autres ce qui dans quelques mois ne sera qu'un souvenir. Après tout ne serait-ce pas à lui de choisir si il a envie ou non de montrer des images de lui avec ce visage un peu différent? Et si il préfère ne rien dire? Si il préfère dire qu'il s'est cogné sur une table et qu'on l'a recousu par exemple? Si moi j'ai déjà court-circuité tout ça avec mon partage d'images de lui comment lui sera t-il possible de choisir?

Cependant, j'ai envie de partager aussi! Envie de montrer au monde comme je l'aime ce PetitFlocon, comme je suis toute guimauve quand je m'imagine le regarder! Créer son faire part de naissance! Le prendre en photo sous toutes les coutures. Lui mettre ses jolies petite tenues de petit garçon.....

Je sais que tout cela peut paraître bien philosophique. Que je ne parle que de ça, ne pense qu'à ça. Que oui, ce sont des questions qui sont posées sur le sable prête à être effacées par le temps. Mais elle sont bien là.
Peut-être futiles après tout. On m'a renvoyé (après la publication de "dans les yeux de PetitFlocon") que finalement, ce n'est pas si grave. Et c'est juste! J'en ai bien conscience. Il y a toujours pire que soi.

Quand j'ai fait mon hémorragie cérébrale et que j'ai du subir différentes chir et traitements, je me suis toujours raccroché à l'idée même que je n'avais pas de cancer pour minimiser et rendre plus acceptable ce que je vivais.

Mais là ce n'est pas moi, c'est mon bébé. Je crois que c'est pour ça que je ne parviens pas à me dire, "barf, ça ira quoi!". Même si encore une fois j'ai bien conscience que ça ira, que tout ça n'est qu'une épreuve de plus et que nombreux sont les enfants à vivre et subir des choses bien pires.

Et là me reviennent les mots de mon PoiluChéri qui, lorsque je parle de ce sentiment d'injustice face à tout ça, remet ça dans le cadre en me disant que justement, si, ça l'est. C'est plus juste que ce bébé naisse dans notre famille, en France, avec la possibilité de soin, et l'amour de tout ses proches... 
(Il est chou hein??? jlelove )

Bon je me suis un peu égarée dans mes propos.
Mais finalement ils apportent tout de même un éclairage sur ce que je peux philosopher en lien toujours avec le regard des autres et le droit de PetitFlocon de ne pas parler de sa fente, un mélange un peu pêle-mêle de questions/réponses qui ne me mène encore pas très loin dans ma prise de décision, mais j'avance.

On m'a aussi parlé des curieux, ceux qui auraient des intentions malsaines. Ceux là ne me posent pas question finalement. Je crois que chacun a cette curiosité en soi. Elle n'est pas malsaine il me semble. Elle est naturelle. Voir l'autre, savoir ce qu'il a vraiment, s'offusquer ou non, être peiné ou pas. On a tous finalement une part de nous qui aime "voir".

Quand on regarde les photos de bébés avec des fentes sur le net, je trouve qu'on y voit vraiment de tout. Mais comme quand on regarde des photos de bébés sans fentes. Ils y a ceux que tu trouves meugnons et ceux que tu trouves bofs. 

J'ai envie de partager cette image. Je trouve cette fente toute jolie, toute douce, loin des images de bébés tout rouge qui pleurent, bouche grande ouverte, parce qu'on les embête pour voir leur fente.

La fente de PetitFlocon sera sa peau, sa chaleur, sa douceur, j'ai déjà envie de l'embrasser, de passer mes doigts dessus, sur la finesse du trait, comme pour PetiteFleur...


La philo c'est beau, mais pour de vrai, j'ai juste envie de dire au monde comme je l'aime ce PetitFlocon, comme il va être beau, comme il va être doux, comme j'ai déjà envie de le sentir tout contre moi!!
Qu'est-ce qui me créait ces questionnements? Ce sentiment ambivalent d'avoir envie de le cacher aux yeux de tous pour le protéger, et l'envie de le montrer au monde, que tous sachent comme je l'aime, comme je le trouve parfaitement parfait??...


NTB : Je dépose mon lecteur, je dépose tout ce que je peux ici, parce que ça me libère, ça m'allège, pas pour t'embêter, pas pour en rajouter, ni me plaindre, mais parce que j'en ai besoin... Je comprend que tu puisses avoir l'impression que je tourne en boucle. Je te l'accorde. Mais en fin de grossesse, je crois que chaque future maman ne pense qu'à son bébé. Juste mes questionnements sont différents et inhérents à notre chemin de vie. Je ne t'en veux pas d'en avoir assez de lire mes préoccupations à ce sujet. J'avoue qu'on se marre moyen ici depuis quelques temps.





Dans les yeux de PetitFlocon

Tellement concentrée sur les douleurs de grossesse, la peine, le sentiment d'injustice, la peur des chirurgies, de l'alimentation compliquée. D'avoir à gérer un quotidien différent, et bien, la question du regard des autres, je l'avais presque éludée.
J'avais bien en tête qu'avoir un enfant porteur d'une différence entrainait forcément des regards différents, mais je l'avais intégré plutôt dans l'optique, "m'en fiche des autres", "peu importe les regards"...
Et puis à force d'anticiper, de gérer comme je peux l'organisation de l'arrivée de bébé, des chirurgies à venir, et être de plus en plus au clair, finalement, j'en viens à penser à du quotidien.

Bêtement, emmener sa grande sœur à l'école.

Je dis bêtement, parce que le cours des choses va reprendre naturellement. Plus ou moins vite, mais il va reprendre c'est sur.
Je vais devoir accompagner PetiteFleur à l'école.

La norme tu me diras.Rien de compliqué!

Et puis j'ai réfléchie simplement à quel mode de transport je vais choisir, voiture, poussette, écharpe de portage.. Un peu de tout selon le temps, l'envie, l'état de motivation ou de fatigue de PetiteFleur.

J'imagine chaque mode de déplacement et à chaque fois l'arrivée à l'école avec PetiteFleur qui veut montrer son petit frère à ses copains de classe, à sa maitresse. Les regards qui vont se poser sur lui. Mon PetitFlocon au chaud tout contre moi. (oui PetitFlocon, ce sera son petit nom bloguesque) Des questions d'enfants, peut-être des mots dit simplement à PetiteFleur sur le visage de son petit frère. La façon dont elle va recevoir ces mots... Et comment je vais vivre, moi aussi les mots simples des enfants? J'anticipe encore et toujours et j'imagine des "mais qu'est-ce qu'il a?", "il est moche ton petit frère", "c'est bizarre sa bouche et son nez", "ah c'est pas beau ce trou", "beurk"...
Là, des mots d'enfants, mais avec eux les parents, les adultes. Ceux qui seront simplement attirés par le berceau et le bébé qui s'y trouve, comme je peux l'être moi même. Et là, la surprise de la fente... Le regard qui change.. Les mots qui ne sont plus les mêmes. Certainement de la gène, mêlée à de la bienveillance (parce que oui, les gens vont être bienveillants je le sais, ils ne feront pas exprès de se sentir gênés), des questions maladroites, mon malaise... J'imagine des "Oh mais il est mignon quand même", "c'est un bec de lièvre c'est ça? ", "ça s'opère bien maintenant...", mais aussi les regards qui se détournent, les compatissants, les interloqués, les curieux. Je ne leur reproche rien, c'est humain! Mais je sais que je vais malheureusement le subir sans vraiment comprendre ce que ça va créer chez moi.

J'ai déjà eu droit à un commentaire d'une jeune maman qui trouvait que je ne m’intéressais pas suffisamment à sa fille nouvellement née. "Mais pourquoi tu m'en veux? C'est parce que ma fille est belle et en bonne santé? "
Je ne lui ai plus jamais répondue depuis, mais j'avoue que j'aurais eu envie de lui balancer un : "Bah non, c'est parce que mon fils va être moche et en mauvaise santé voyons!!!"

Aller, mieux vaut en rire !!! La maladresse des gens ne doit pas me toucher!! (j'y travaille t'as vu?!)

Mon bébé, si beau, si doux, tout aussi parfait que PetiteFleur l'était va vivre le regard des autres bien plus tôt qu'un autre bébé. Alors c'est vrai qu'à son âge ça va lui passer largement au dessus de la tête et tant mieux.
Mais finalement, c'est pour moi que c'est le plus dur, le plus angoissant.
Comment le protéger pour moi même me protéger? Parce que c'est ça le soucis, c'est moi, ce que je vais ressentir et ce qui va retentir sur PetitFlocon.
Et comment protéger PetiteFleur des autres, mais aussi de moi, de mes ressentis qui ne seront certainement pas du tout les siens?

Depuis que je me questionne, je cherche des solutions concrètes (ça c'est mon truc de contrôle qui revient!!) mais rien ne semble être parfait sur tous les points...

Par exemple, le cacher dans mon cou, dans l’écharpe pendant les premiers mois? C'est une illusion, les gens viendront tout de même tenter d'apercevoir bébé. Les nouveaux nés font l'effet d'un aimant à mamans émerveillées!

Demander à mes amies de s'occuper du transport de PetiteFleur en attendant la première opération au mois de mai me semble être la meilleure des solutions même juste en terme d'organisation. Mais quelle culpabilité pour moi de ne plus l'accompagner dans sa classe...

Et si je l'accompagne à l'école avec PetitFlocon dans son landeau? Que dire à PetiteFleur pour qui la fente n'est vraiment pas un problème au sujet de ce que les autres pourraient lui dire? Est-ce que je lui demande de ne pas parler de la fente? Est-ce que je lui refuse la présentation à ses copains en lui expliquant que les autres vont peut-être avoir des difficultés à comprendre la fente de son petit frère?

Je pourrais aussi arriver en retard tous les jours quand tout le monde a quitté l'école. Mais le midi, ce n'est pas une solution viable, les parents attendent tous dans la cours devant la porte... Et comment PetiteFleur va comprendre que nous soyons toujours les dernières arrivées elle qui aime prendre son temps le matin?

A chaque solution son inconvénient, ses non dits, sa culpabilité liée...

Simplement, j'aurais envie de pouvoir dire, laisses parler les gens, ce que pensent les autres on s'en fiche. Mais je sens bien qu’intérieurement, il y a quelque chose qui se joue, qui travaille et que je ne parviens pas à résoudre.
J'aimerais nous éviter tout ça, c'est peut-être mon incapacité à le faire qui est dure à vivre. Comme une incompétence à la protection de ma propre famille. Même si je sais que je ne peux pas avoir de prise sur ce que les autres vont ressentir ou dire.

Même après avoir "déposé" tout ça ici, je ne sais pas quelle décision je vais prendre. Ni comment ces premiers mois vont s'organiser. Mais je vais commencer par les laisser arriver.
Tout sera peut-être clarifié, simplifié lorsque PetitFlocon sera là? Comme une évidence de ce que nous devons faire...  Le regard des autres balayé par le regard de PetitFlocon, ses yeux dans les nôtres, tout l'amour bien plus fort que le reste... 

Voici une vidéo sur la fente. Je ne l'avais pas encore publié, mais je trouve qu'elle est très bien faite.  C'est la chir maxillo faciale qui va opérer PetitFlocon qui est l'invitée d'"AlloDocteur". 

La vidéo est en deux parties

PARTIE 1 :


PARTIE 2 :





jeudi 13 février 2014

La valise

Je ne suis pas la première à poster un article de ce genre sur la toile. On peut même clairement dire que ça fourmille d'idées sur la blogo sur ce que l'on doit mettre dans la fameuse valise!!
Pour autant, j'ai quand même envie de rédiger MA mienne!!
Elle te serviras peut-être, peut-être pas... En tout cas, elle me servira de mémo à moi!

Il faut savoir qu'elle se base sur la particularité de notre séjour.
Un passage en salle de naissance (qui je l'espère sera bref!!) et un séjour en néonat pour 8 à 10 jours (que je compte renégocier tous les jours, mais ils ne le savent pas encore!! hihi) Et bien sur le fait que notre bébé a une fente Labio-maxillo-palatine.

Par experience, il me semble que la mega énorme valise pour le jour J ne soit pas très adaptée. Je propose donc de faire deux ou trois petits sacs. A l'usage, je pense que ce soit pus simple!

Voici donc la liste pour la valise "Jour-J" :

- L'indispensable brumisateur, c'est le seul truc qui t'aidera à ne pas avoir la bouche pâteuse (enfin tu peux aussi t'offrir une boite de tic-tac..)
- Du sucre de raisin (on en trouve en Suisse près de chez nous, pas sure en France!) très efficace pour reprendre de l’énergie rapidement et gruger l'interdiction de manger. C'est tout petit et vite avalé!
- Tu peux aussi amener du miel! pareil vite avalé, vite digéré!
- Lingettes qui sentent bon pour se rafraichir un peu! ( le "quisentbon" c'est important parce que dans les couloir de la mat', ça sent pas vraiment les petites fleurs des champs, du coup un peu de sent bon dans ce monde brute ça peut te permettre de t'évader un peu!) Ton n'amoureux sera aussi content de se rafraichir crois-moi!!
- Appareils photos, caméscope, polaroid, table à graver, carnet de croquis, enfin tous les trucs qui te serviront à emmagasiner des souvenirs de ta petite merveille quand il ou elle va arriver! (Surtout penses à les charger à l'avance et à vider les cartes mémoire!)
- Une partie du sac sera réservée à ton n'amoureux ou ton n'amoureuse, avec des trucs qui donnent la pêche, guronsan, coca-cola (pas light bien sur!), bonbons en tout genre, chocolat, gâteaux que t'aimes pas trop pour pas être trop tentée..  (oui, t'a pas le droit de manger normalement!!) Tu peux aussi ajouter les fruits secs!! parfaite source d’énergie!
(Dans cette partie, tu peux aussi lui glisser des tic-tac à lui aussi, il va te parler de près et souvent si tu vois ce que je veux dire!! )
- Tu peux également lui prévoir un polo de rechange, lui aussi a besoin de se sentir un peu fresh!!
- Une bouteille d'eau 
- Un stick à lèvres, parce que la respiration "diabolo" à chaque contraction, ça assèche la bouche et les lèvres..
-  Je te recommande un ou deux grand tee-shirt/chemise, comme tu le sens, pour être bien à l'aise. La blouse "fesseàl'air" c'est pas la meilleure tenue pour se sentir en détente sur un ballon par exemple.. 
- D'ailleurs au point où t'en es, fourres ton ballon de grossesse sur le siège arrière de la voiture! Si jamais à la mat', ils en ont pas, ils en ont plus, ou qu'un lutin les a tous fait disparaitre, au moins tu seras sauvée!
- Je recommande aussi deux trois culottes en coton si tu n'as pas envie d'avoir les fesses à l'air. Mais elles ne sont pas faites pour durer, rapport au bouchon muqueux et à la perte des eaux..Gardes en une pour remonter dans ta chambre, tu seras contente d'y glisser une protection plutôt que de devoir te coller le fameux slip filet! (donc prends une taille qui te ne te sers pas!)
Suite logique, tu prends aussi un petit sac en plastique pour les ranger une fois utilisées.
- Couverture polaire toute douce. Parce que les draps amidonnés, beurk c'est pas assez doux quand tout ton corps te fait mal!
- Des grosses chaussettes, toutes douces aussi (le doux qui sent bon ça doit être ton objectif!!)
- Des mouchoirs tout doux aussi, à la mat' le papier il a déjà été trop recyclé pour sa sainteté ton nez!
- L'huile de massage de chez PRANAROM. Une huile au top qui va permettre à ton n'amoureux de te masser pendant le travail. Des huiles essentielles ("sentbon" t'as compris là?) et qui aide le travail. La bouteille est a vider en totalité!
- De l'homéopathie pour aider le travail, faut rien mettre de côté pour t'aider à sortir ton bébé!!
- Si tu as en ta possession de l'huile de massage du périnée (weleda), tu peux aussi l'amener, ça peut aider pour éviter l'episio!! 
- Deux ou trois gants de toilette et une serviette, c'est toujours utile!!
- Tout tes papiers liés à ta grossesse. Echo, prises de sang, carte de groupe sanguin, livret de famille, reconnaissance anticipée, du papier et un stylo au cas où toi et ton n'amoureux vouliez vous faire une bataille navale, on sait jamais pendant un monito par exemple!

- Le petit sac bébé avec son pyj, son body, son bonnet, son gilet, ses chaussettes, ses chaussons, sa turbulette, et une couche.

Pour la première valise/sac, je m'arrête là!

Pour la seconde, la tienne pour ton séjour. (tu peux réunir ta valise et celle de bébé, mais je trouve ça beaucoup moins pratique, surtout si tu ne déballes pas tes affaires dans le placard rikiki de ta chambre.)

Donc je disais la " valise maman" :

Des fringues bien sur. Vois simple, confort, doux et qui sent bon.. Rapport à ton corps qui à bobomal partout..

- Culotte en coton (jte promet tu vas les bénir tes culottes de grand-mère)
- Chaussettes
- Un gilet en laine ou un poncho, dans lequel tu te sens bien confort pour boire ta tisane le soir! Mode mamie on!
- Un gilet plus léger pour la journée.
- Soutien gorge d'allaitement, tout le monde dit prends une taille au dessus, blabla et corne de crapaud, tu peux pas savoir si tu vas pas passer d'un bonnet B à un bonnet F c'est pas vrai. Tu demanderas à ton n'amoureux d'aller te chercher plusieurs soutifs au magasin pour essayer à la mat' et il ramènera les trop grands ou trop petits. 
- Plusieurs pantalons trèèès souples, genre pantalons de yoga.
- Hauts d'allaitement ou tee-shirt souples, amples, agréables et doux à porter.
- Pyjama ou nuisette d'allaitement. Là encore, souples et doux. (Le doux on ne le dira jamais assez)
-  Prévois en suffisamment pour pouvoir te changer tous les jours, même plus.Tu vas avoir envie de frais, de bonnes odeurs de lessives, et puis on est jamais à l'abri d'un vomi de bébé, d'un caca qui déborde, ou d'une soupe renversée...
- Chaussons, il est froid le par terre, sisi!!
- Serviettes de toilette, tu peux te lâcher sur la quantité parce qu'entre ta douche, tes lavages à chaque pipi (d'ailleurs conseil au passage, c'est jamais perdu, si tu as une episio ton ti pipi tu le fais avec le jet de la douche qui coule sur ta cicatrice en même temps.. tu verras, tu me remercieras pour cette merveilleuse suggestion!), celles qui vont tomber par terre alors que ton sol est trempé, tu vas en user!!
- Prévois en une ou deux pour tes invités (si tu as prévu des invités) avec du savon pour les mains...
- Des bouchons pour les oreilles! Parce que les bébés des autres qu'est-ce qu'ils sont bruyants c'est fou!! Nan, c'est plus pour la journée quand ta voisine reçoit beaucoup (trop) de monde qui parle fort, trop fort!
- Un sac à linges sales que tu refileras régulièrement à ton n'amoureux d'amour qui te ramènera du linge tout doux qui sent tout bon ton chez toi!
-Une tenue pour la sortie. Un pantalon de grossesse et un pull feront l'affaire. Arrivée à la maison on remet son pantalon de yoga de toute façon!

Trousse de toilette : 

- Crème pour les mains
- crème hydratante visage et surtout pour le corps, les draps sont souvent plein "d'après" très irritant, du coup on vise le "doux" avec une hydratation INTENSE!!
- Bien sur tu choisis un gel douche qui sent bon, qui hydrate, tout doux pour ta peau.
- Un shampoing qui te fait voyager, et un après shampoing qui maitrise ta touffe de cheveux qui traine un peu trop sur l'oreiller. La douche c'est TA ressource!
- Tu te procures un savon intime, genre saforelle ou saugela, tu me remercieras si t'as une episio!!
- Bien sur tu n'oublie pas ta brosse à dent et ton dentifrice, là aussi, petit moment d’évasion fraicheur, tu auras jamais autant apprécié te brosser les dents!
- Tant qu'on est dans le genre "brosse", tu penses à ta brosse à cheveux.
- Du coup ton sèche cheveux et ton fer à lisser. Oui finalement une fois lissé tu es coiffée pour plusieurs jours (et ça, ça compte!).
- Déo, là aussi c'est un indispensable, parce que dans beaucoup de chambre à la mat' ou en néonat il fait très chaud!
- Une petite trousse avec les basiques maquillage, juste un peu au cas ou tu en ai envie. Donc tu penses au coton, lait de toilette, démaquillant...
- Des cotons tiges, siiiii ça sert je t'assure!!
- Des protections hygiéniques, soit tu choisis des épaisses genre tena, ou tu prends des nights genre nana. mais pour les premiers jours les grosses épaisses sont plutôt sécurisantes et douces.  (oui c'est l'intermède so class de l'après accouchement)
- Huile anti vergeture, que tu continue avec assiduité, sisi, même après que bébé soit sorti!!! Ton ventre te remercie!
- Une pince à épiler..

Les petits plus que personnellement je n'oublierai pas :

- Une bouilloire pour mes tisanes
- Mes tisanes, plein!! Celle pour l'allaitement bien sur, mais d'autres aussi, celles qui font du bien quand tu regardes par la fenêtre de ta chambre la neige qui tombe doucement, celles qui réveillent, celles qui disent : "je remplace un paris/brest..." (mioum), une tasse que tu aimes serrer entre tes mains, du suc!
- Un réveil, c'est plus agréable qu'un portable pour lire l'heure.
- Téléphone et chargeur bien sur...
- Une veilleuse pour la nuit. Pour PetiteFleur j'allumais la télé pendant les tétées nocturnes, mais là, je m'offre le luxe!!! La veilleuse toute douce pour bébé et pour moi!!
- Mon écharpe de portage et mon sling.
- Ma baignoire shantala, le premier bain y est bien plus agréable pour bébé!
- Un cadeau pour PetiteFleur pour fêter son nouveau statut de grande sœur!
- De la lecture, livres et magasines 
- Mon ordi pour faire tout et rien.

Valise pour Bébé :

- Bodys, je préfère ceux qui se croisent devant, pas besoin d'y passer la tête de bébé
- Pyjamas, qui se ferment devant
- Gilets
- Chaussettes
- Une jolie tenue pour faire une jolie photo...
En terme de quantité on compte un de chaque par jour, sauf pour les gilets, ça peut durer deux jours (si bébé ne vomit pas..)
- Des langes que tu auras déjà lavé plusieurs fois, plus tu les laves plus ils sont doux. (pour bébé aussi le doux ça compte!)
- Une couverture toute douce
- Des bavoirs
- Un paquet de couches, moi je vais prendre les "nature care"
- Une combi pour la sortie avec un bonnet et des moufles, fait froid chez nous, on rajoute une couverture encore par dessus!
- La vache musicale de PetiteFleur, celle qu'elle avait avec elle quand elle était bébé, celle qui fait la musique qu'elle écoute toujours dans une autre peluche, la musique qui est devenue SA chanson.

Les produits de toilette :

- Liniment oléocalcaire pour le change
- Savon pour le corps et les cheveux
- Crème hydratante
- Huile d'amande douce
- Coton tout doux
- Sortie de bain et serviettes de toilette toutes douces.
- Une petite brosse à cheveux, juste pour les trois cheveux de devant qu'ils soient bien alignés!

Caisse spéciale allaitement :

- Tire lait (le medela symphony), la ferrari des tire lait à mon sens
- Téterelle confort de chez medela, non pas que les téterelles normales ne soient pas adaptées, mais là, il me faut du confort!!
- Lansinoh le must des crèmes pour éviter les irritations.
- Coussinets d'allaitement
- Huile allaitement Weleda, pour favoriser la lactation, mais je m'en sers aussi pour traiter l'engorgement. Le massage et les huiles essentielles contenues dedans permettent un réflexe d’éjection qui aide vraiment à vider ses seins.
- Bib special Needs de Medela, c'est un bib special pour les bébés qui ont une fente
- Soft cup, pour avoir un autre moyen d'alimenter bébé en plus du sein, du bib ou du DAL
- DAL, c'est un dispositif qui permet de donner du lait en plus au moment de la tétée...
- Coussinets chaud/froid en gel, parfaits pour décongestionner... J'ai les nuby à la maison!!
- Homéopathie pour favoriser la lactation
- Coussin allaitement si il n'y en a pas à la mat'

EDIT : On me signale l'oubli d'une chose vraiment importante, le papier toilette super extra doux, sa sainteté du trône te remercie!!

Je crois que je suis au bout de la liste... 
C'est déjà pas mal en même temps!! 
Maintenant, il va falloir la préparer pour de vrai! Là c'est autre chose!!

Et toi tu rajouterais quoi??? 

 

Projet de naissance

Parce que j'ai eu besoin de tout clarifier. 
Parce que c'est un moyen pour moi de savoir ce que je souhaite, d'identifier ce que j'imagine, ce que je conçois, nous avons rédigé ce projet de naissance. 
Personnel, mais se basant sur un déroulement habituel d'une naissance à la maternité, il se veut concret, respectueux des équipes, et de leur indéniable compétence.
Il est là pour poser la base de nos échanges futurs, de notre collaboration autour de ce bébé qui va naître. 

S'il il peut-être utile à d'autres familles, libre à toi, à vous de vous en inspirer.. 


À toute l’équipe,

Nous  avons choisi la maternité de P... pour accueillir notre deuxième enfant (le deuxième à naitre à vos côtés), un petit garçon porteur d’une fente labio-maxillo-palatine unilatérale. Afin de vivre un accouchement qui ressemble le plus possible à ce que nous souhaitons, nous avons rédigé ce projet de naissance. Pour avoir accouché dans votre service pour notre premier enfant, nous savons que certains points abordés dans ce projet vous paraitront évidents, cependant, pour être sûres de que tout soit clair, nous aborderons dans ce projet tout ce qui nous parait important.

Nous vous remercions d’ores et déjà de la disponibilité, le soutien, la présence que nous savons que vous mettez en œuvre lors de chaque nouvel accouchement. Nous en profitons également pour vous remercier pour l’accompagnement que vous avez pu nous offrir pour la naissance de notre fille Capucine en 2010.

Pour cette nouvelle aventure que nous nous apprêtons à partager avec vous, nous tenons énormément à participer activement et naturellement à toutes les phases de l’accouchement.

Nous comprenons bien que dans certaines circonstances, ce projet ne puisse pas être suivi à la lettre. Nous faisons  bien entendu confiance à l'équipe médicale si une décision contraire à ce projet devait être prise, mais nous souhaitons qu'elle puisse nous expliquer les raisons de son choix (si l'urgence ne l'en empêche pas) et qu'elle ne pratique pas d'actes sur moi ou notre bébé sans d'abord nous prévenir, nous expliquer et nous demander notre accord.

Pour autant qu'aucune détresse maternelle ou fœtale ne se déclare, nous vous demandons s’il vous plait le respect des points suivants et nous vous remercions à l’avance de nous accompagner. Nous espérons que vous  accepterez ce projet et que nous pourrons ensemble établir une relation de confiance.

Admission

Monitoring
Le moins souvent et le moins longtemps possible pour que je puisse être mobile en tout temps.
Examen du col.
Autant que possible, je souhaite que l’examen  du col soit pratiqué toujours par la même personne lorsqu’il est vraiment nécessaire et réduit au strict minimum.

Le travail

Ambiance
Je désire accoucher dans un environnement calme et intime. J’aimerais pouvoir baisser les lumières et qu’on parle doucement dans la pièce. Le tout afin de créer une ambiance propice à un accouchement tout en douceur et que seul le personnel essentiel soit présent lors de la naissance de notre bébé.

Boire et manger.
Je souhaite pouvoir boire et manger légèrement durant toute la durée du travail.
A moins d’indication médicale pour des médicaments par intraveineuse, je ne désire pas qu’on installe un soluté. Je préfère qu’on installe un cathéter plutôt qu’un soluté.

Le père
Peu importe la situation, je souhaite avoir mon conjoint à mes côtés. Sa présence est très importante pour moi.  
Déplacements
Je crois beaucoup aux bienfaits du mouvement et de la marche dans la progression du travail. J’aimerais donc pouvoir marcher, bouger librement,  prendre bain ou douche lorsque je le souhaite et que vous m’aidiez à trouver les mouvements adaptés pour réduire mes douleurs et permettre la descente de bébé.

Rupture artificielle des membranes
Je souhaite qu’on laisse mes membranes intactes le plus longtemps possible, surtout si on soupçonne que la position du bébé n’est pas optimale.

Stimulation artificielle du travail
Je souhaite que le travail se fasse le plus naturellement possible. Je souhaite éviter l’usage d’ocytocine synthétique et que vous m’encouragiez à conserver force et courage pour supporter la phase de latence qui peut parfois être longue.

Épisiotomie
Je souhaite éviter l’épisiotomie, préférant une déchirure. J’aimerais qu’on me consulte avant d’effectuer l’épisiotomie si cela s’avère nécessaire. J’aimerais que mon périnée soit protégé par le massage et/ou des compresses humides et chaudes entre les contractions et lors du couronnement de la tête du bébé.

Soulagement de la douleur
   
Méthodes naturelles 
J’aimerais utiliser des méthodes naturelles telles que le massage, bain et/ou douche, ballon, mouvements, accupressions, hypnose, méthode de Gasquet ou Bonapace. J’aimerais que vous m’accompagniez pour me rappeler au mieux des positions apprises pendant la préparation à l’accouchement. J’ai toute confiance en vous pour me guider. Au besoin, vous pouvez m’en proposer d’autres. J’aimerais que mon conjoint soit vraiment associé à ces moments, il est lui aussi ouvert à toutes propositions permettant de m’aider et de me soulager. Se rendant disponible et à l’écoute de vos conseils.

Analgésiques
Je désire avoir recours aux analgésiques uniquement si j’en ressens le besoin préférant les méthodes naturelles. J’en ferai moi-même la demande.

Péridurale
Au premier abord, je ne souhaite pas de péridurale cependant selon les circonstances et ma réaction face à la douleur je pourrais en faire la demande. Je préfèrerais que vous ne me la proposiez pas et m’encouragiez dans ma volonté de vivre cet accouchement sans.

Césarienne
Si je dois avoir une césarienne, je souhaite être consciente et avoir mon conjoint à mes côtés. Lors d’une césarienne, j’aimerais que mon conjoint puisse suivre mon bébé si vous devez le sortir de la salle d’opération après la naissance.
Nous souhaiterions que notre bébé soit mis en contact peau à peau (méthode kangourou) avec son papa en attendant que je sorte de la salle de réveil sans que soit fait les premiers examens habituels (poids, marche auto, ainsi que le bain ect..).
Si je devais subir une césarienne, je souhaiterais que la mise au sein se fasse le plus rapidement possible et qu’aucun complément de lait artificiel ne soit donné à mon bébé. Seul un complément de mon colostrum pourra être envisagé et ce à la seringue, à la tasse, au doigt ou toutes autres méthodes excluant le biberon.

La poussée

Réflexe de poussée
Je souhaite respecter mon rythme.  Même si la dilatation est complète, j’aimerais attendre l’envie naturelle avant de commencer la phase de poussée, à moins de signes de détresse nécessitant une approche différente.

Position
Je souhaite être libre de prendre la position qui me paraît la plus efficace et la plus confortable. Si cette position ne donne aucun résultat, j’aimerais qu’on m’en propose d’autres en acceptant qu’il est possible que je ne sois pas à l’aise avec cette nouvelle position. Je compte sur vos connaissances et vos expériences pour que tout se passe au mieux pour nous et éviter la position gynécologique habituelle.

La naissance

L’expulsion du bébé
J’aimerais, si c’est envisageable dans le contexte que ce soit le papa qui accueille notre bébé une fois les épaules dégagées et qu’il le dépose dans mes bras, en contact peau à peau, ou pouvoir attraper moi-même mon bébé si la position me le permet.
Je souhaite pouvoir pratiquer une poussée non bloquée, en respirant. J’aimerais que vous m’accompagniez dans ces poussées, la fatigue et le stress empêchant souvent de se souvenir de toutes les techniques de respirations apprises pendant la grossesse.

Premier contact mère/enfant
Je souhaite qu’on dépose mon bébé immédiatement sur moi, peau à peau, afin de faire connaissance et de le réchauffer moi-même sans avoir recours à la lampe chauffante.
Pendant au moins une heure.

Le cordon
J’aimerais que le cordon soit clampé seulement lorsqu’il aura cessé de pulser et lorsque les contractions reprendront pour l’expulsion du placenta.

La première tétée
Je souhaite allaiter mon bébé immédiatement après sa naissance.

Examens et interventions
Nous souhaitons que notre enfant ne subisse pas d'aspiration nasale si il respire correctement, ni gastrique. Nous préférerions que sa bouche soit éventuellement dégagée délicatement au doigt, et que le liquide avalé reste dans son estomac. Nous souhaitons que la perméabilité anale de notre bébé ne soit pas vérifier à l’aide d’une sonde, mais plutôt vérifier lorsque les premières selles feront leur apparition.  

La pesée et les mesures
Nous souhaitons que la pesée et les mesures, soient remises à plus tard. Pas de prise de température rectale.

Soins des yeux
Nous ne voulons pas qu’un onguent antibiotique ophtalmique soit administré à notre enfant.

Vitamine K
Nous ne voulons pas que la vitamine K soit administrée par intra musculaire à notre bébé. Nous souhaitons que la vitamine K soit donnée, par voie orale.

Examen du nouveau-né
Je désire ne pas être séparée de mon bébé, ainsi, que tous les soins ou examens soit faits alors que bébé est posé sur moi ou qu’ils se fassent plus tard dans la chambre et dans tous les cas en présence d’un des deux parents.

Bain
Nous souhaitons que notre bébé ne soit pas baigné et lavé à la naissance mais seulement quelques jours plus tard. Nous aimerions qu’on lui passe seulement un linge sur la peau pour retirer "ce qui doit l'être", afin que le vernix reste en place, jusqu'à desquamation naturelle. Nous souhaitons que ses premiers vêtements soient mis par son papa.

Placenta
Je souhaite accoucher naturellement du placenta et qu’il soit expulsé spontanément. Je ne désire aucune gestion active (ocytocine synthétique, traction, massage utérin...) L’allaitement et le temps devraient être suffisant à son expulsion. Je voudrais tenir mon bébé pendant l’expulsion du placenta et s’il y a lieu, pendant qu’on fait les réparations nécessaires au périnée ou que ce soit mon conjoint qui porte bébé en peau à peau durant l’expulsion si cela s’avère plus compliqué ou douloureux que prévu.

Séjour à la maternité

Retour à la maison
Nous souhaitons rentrer à notre domicile le plus tôt possible, c’est une sage femme libérale qui s’occupera de notre suivi à notre domicile.

L’allaitement
Notre bébé bénéficiera de l’allaitement maternel exclusivement. Aucun biberon. Aucun supplément en lait artificiel. Notre bébé étant atteint d’une fente maxillo-labio-palatine unilatérale, nous tenterons différentes techniques pour lui permettre de téter au mieux. Avant l’accouchement j’aurais tiré du colostrum que j’aurais conservé dans de petites seringues. Il a été convenu avec le docteur D. que ces seringues seraient conservées dans le service et utilisées au besoin ce à l’aide d’un DAL, ou d’une seringue souple ou tout autre moyen excluant le biberon.

Soins au bébé
Si le séjour à la maternité devait se prolonger, nous aimerions, mon conjoint et moi, gérer les soins quotidiens à apporter à notre enfant.

Notre fille Capucine (4 ans) fera partie de cette aventure, nous souhaiterions qu’elle puisse rencontrer son petit frère le plus rapidement possible en salle d’accouchement si le moment est opportun.


Pour conclure, nous souhaitons être consultés pour toutes les décisions prises à notre égard. Aucune décision ne devra être prise sans notre accord et sans qu’on sache en quoi cela consiste. Nous souhaitons également qu’à aucun moment notre bébé soit séparé de nous et qu’à lui aussi tout lui soit expliqué, verbalisé.
Merci beaucoup de nous avoir lu et  nous espérons que nous vivrons une belle expérience avec votre équipe.

Stéphanie et Maxime


vendredi 7 février 2014

Quarante cinq jours...

Quarante cinq jours... oui, oui, c'est l'hypothétique temps qu'il me reste à attendre avant d'accoucher. Long et court à la fois.
Comme pour PetiteFleur, je me souviens très bien du moment où j'ai découvert ma grossesse, mais surtout de cette sensation d'avoir un temps immense à vivre avant LA rencontre. Alors, c'est juste, ça se vérifie. Les premiers mois nauséeux sont looooongs, et puis les autres aussi. Mais finalement arrivée à 45 jours, je pourrais même lâcher un "déjà", même si le "enfin" est aussi très présent.

PetiteFleur est née le jour de son terme, et je crois qu'inconsciemment, pour moi il ne peut pas en être autrement pour un autre bébé. Et sans même y penser, je traine pour tout. Je suis large comme dirait l'autre!!

Hier, j'ai ouvert les "paris" sur la date où bébé pointerait le bout de son petit nez. (je suis joueuse!!) Et j'ai eu des dates qui sont dans un mois. Jamais ça ne m'a effleuré l'esprit que bébé pourrait être en avance. Ni même en retard d'ailleurs!! (gloups)

Bon, alors un mois, j'ai encore largement le temps de prévoir, c'est sur, mais je prends vraiment conscience que par rapport à la préparation que j'avais pu mettre en œuvre pour PetiteFleur, je suis vraiment trèèèès en retard.
Je ne suis pas inquiète. Juste la comparaison est plutôt interessante. Se rendre compte qu'en faite, pour un premier bébé le besoin d'accumuler, de tout prévoir, préparer est vraiment très préssante.
Là je me dis, c'est bon j'ai son body, son pyj, son gilet, son bonnet et ses chaussettes pour la salle de naissance, c'est bon c'est prêt!! hahaha
Je me dis aussi, "mais c'est bon, quand t'auras des contractions t'auras le temps de la préparer ta valise! De toute façon t'es pas partie!!"

Et puis ce matin en faisant cette constatation toute bête, et je crois surtout en le disant à une copine/maman de l'école, je me suis dis que je manquais quand même un truc de l'ordre du plaisir de préparer, de "nidifier", et ce de manière concrète.

Les fameuses listes sont plus ou moins prêtes, les choses à acheter aussi, les petits papiers de "trucsàfaire" aussi, mais je ne fais pas vraiment. Pour PetiteFleur je passais des heures à vérifier que j'avais tout, il se rajoutait chaque jour un petit truc.
Je me suis même aperçu que j'avais complétement oublié la possibilité de la reconnaissance anticipée.

Avoir un second bébé, c'est finalement très différent, que ça soit dans l'anticipation ou dans les angoisses qui peuvent se créer. Oui, c'est vrai qu'en plus notre bébé a une particularité qui entraine dans d'autres réflexions. Mais, on arrive à ne pas y penser, et nous accueillerons de toute façon un bébé attendu comme PetiteFleur avec des besoins de bébé,  avec un regard d'amour et un stress vis-à-vis de cette nouvelle vie à quatre. Comment PetiteFleur va vivre ce changement? Et nous comment allons nous gérer tout ça?
Arf, enfaite j’intellectualise beaucoup plus pour cette seconde grossesse, ce doit être ça qui m'empêche de "nidifier"...

Mais je vais me rattraper... Je vais réunir tout mes petits papiers, toutes mes listes et voir par où commencer!!  Quoi??? C'est un bon début!!!!!!



lundi 3 février 2014

Aujourd'hui je vais bien!

Aujourd'hui, je vais bien!!
Oui, oui, suffisamment pour en faire un article t'imagines ça?

Et oui, on pourrait imaginer que les derniers articles auraient plombés mon moral, m'auraient juste permis de sombrer un peu plus, mais non...

Comme je l'ai dis, j'ai déposé. J'ai lâché ce que j'avais en trop. Ce qui bouchait l'espace au reste.

Aujourd'hui, je vais bien...
Le soleil est là, PetiteFleur est en forme. Ce matin, grâce à notre voiture en panne, nous avons profité de notre matinée toutes les deux. Nous avons rangé le salon ensemble, elle m'a encouragé lorsqu'elle me sentait fatiguée. Elle m'a envoyé des tonnes de petites fleurs d'amour dans ses mots et ses gestes.

Le soleil traverse nos fenêtres au travers de toutes ces traces de truffes de chien, traces de doigts de petite fille, et la vie reprend ses droits. Sa force.

La neige est tombée tout le week-end, elle est toujours immaculée dans les champs et brille de mille feu.

Enfiler mes lunettes de soleil, mettre mon manteau, attraper un carré de chocolat (ok une demie tablette.. ) et aller sur la terrasse profiter de la brillance environnante.
Inspirer et se sentir envahie enfin de ce bien être un peu oublié ces derniers temps.
Les petits bonheurs qui ont toujours été pour moi indispensables tentent de reprendre leurs places, leurs fonctions.
L’enthousiasme est de retour, un peu, et c'est plaisant de le ressentir.

J'ai lâché tout ce qui devait l'être certainement. La colère doit encore être là, mais moins présente que l'envie.

Du coup, la fatigue et les douleurs sont plus supportables. Je leur trouve un caractère moins inutile. Je me sens reconnectée à cette grossesse qui depuis quelques semaines me semblait juste m'avoir été volée.

J'ai touché du pied le fond de la piscine. Heureusement, mon Papa m'a apprit à nager. J'ai donc tapé un grand coup du pied et je suis entrain de remonter... 

Merci pour vos mots de soutien. Ils sont réels, ils sont vrais, ils sont forts, ils sont bien arrivés là où vous aviez visé...





samedi 1 février 2014

Qui compte vraiment...


Parce que je pense qu'attendre est devenu le light motiv de ces dernières années: 

Je crois que j'attends juste que mon bébé soit enfin de mes bras. Le vivre pour de vrai, plonger mon regard dans le sien, et juste vivre notre rencontre d'amour. La seule qui compte vraiment...


Arrêter de subir, de me subir dans ce stress incontrôlable, et cette colère honteuse...

PetiteFleur, les yeux dans les yeux.. Bientôt, ton petit frère sera là mon amour..

C'est pô juste

Oui, plutôt fun comme titre, pourtant, je ne vais encore pas déposer ici des trucs funs.. Sorry.. On se lamente beaucoup ici depuis quelques temps. Mais après tout, m'en fou, c'est chez moi.
Et puis je suis fatiguée, lassée de tellement de choses que je ne peux plus faire de la rétention.
Parce que oui, ce n'est pas juste!!

C'est ma phrase du moment. Celle qui fait de moi cette fille aigrie par le sentiment d'injustice, presque à la limite de la jalousie. 

Les naissances s'enchainent autour de moi, mais vraiment... Ce n'est pas juste une image. Je crois au moins une dizaine de bébés nés ces 6 derniers mois et autant à venir. Et je vais dire une saloperie, mais tous vont bien.

Dans l'absolu, une très bonne nouvelle pour mes amies et leurs bébés. Mais pour moi encore un coup de plus dans mon "c'est pô juste". Je sais il est malsain, il n'est pas acceptable socialement, pourtant il est là...  Je ne souhaite pas de malheur aux autres. Mais c'est comme si leur bonheur me giclait au visage, leur chance de pouvoir faire comme ils veulent. Et puis je ne gère plus ma colère face à ces mères qui ont la chance d'avoir un bébé parfait et n'en font rien. Là encore, je suis loin du truc que normalement on a le droit de penser et encore moins de dire, mais merde c'est vrai. Ces mères que je ne me serais jamais permise de juger il y a quelques mois, et bien là je ne les supporte plus. Je ne supporte plus leurs excuses pour tout, pour rien, pour justifier ce qu'elles font par facilité. Alors que moi, je vais devoir lutter, combattre pour tout.

J'en ai marre des bons sentiments.
Je n'ai pas de bons sentiments en ce moment.
Je suis lassée.
Je suis fatiguée.
Je suis fâchée.
J'en ai marre.

Qu'on me foute la paix.


NTB : Remballez vos "courages", je n'en veux pas.
Ne me dites pas "je comprend", nan tu ne comprends pas c'est faux, totalement faux. Tu peux à peine effleurer l'idée de ce que je peux ressentir, vivre, penser, imaginer...

Quant au prochain con qui vient me dire, ça va aller, je le scalpe, sérieux. 

Tout ceux qui tentent de me conseiller, je vous maudis. Si vous le faites, c'est que vous ne savez pas qui je suis...  Imaginer un instant que je n'ai pas déjà toutes les réponses à mes questions, que je ne sais pas où je vais, c'est vraiment à la limite de l'insulte.

Et je m'en cogne de vos soit disant bonnes intentions pour justifier vos mots, vos façons de minimiser, de ne pas écouter... Je suis passé en mode pas sympa. Je n'ai plus envie de comprendre... Je ne fatiguerai plus pour les autres. Pour "l'image".